En Autriche, l'enseigne allemande Saturn expérimente un concept de boutique sans caisse. Un test qui rappelle l'expérimentation menée par Amazon, mais dont la mise en œuvre est différente.

En début d’année, Amazon a concrétisé son projet de magasin automatique, dans lequel il suffit de se servir et de repartir comme si de rien n’était. En effet, la supérette Amazon Go ne dispose pas de caisse, ce qui évite d’avoir à payer quoi que ce soit sur place. Il y a eu évidemment foule le premier jour et aujourd’hui le spécialiste de l’e-commerce prévoit d’ouvrir six nouveaux établissements.

Bien sûr, rien n’est gratuit : une boutique Amazon Go est conçue de telle façon que des dizaines de capteurs disposés un peu partout puissent voir ce que vous achetez, afin de débiter votre compte des montants adéquats, via la carte bancaire qui est associée à votre compte Amazon. Ça, c’est pour la théorie. En pratique, il faudra voir la fiabilité du concept sur un temps plus long.

Scanner soi-même les produits

Toujours est-il que le principe de magasins sans caisse intéresse évidemment le secteur de la grande distribution. En Europe, la chaîne de magasins Saturn teste par exemple ce concept en Autriche. L’approche de l’entreprise allemande est toutefois un peu différente de celle d’Amazon et moins spectaculaire car elle n’implique pas un suivi automatique de ce que le client ajoute ou retire de son panier.

En effet, dans le cas de la boutique Saturn, il faut installer une application et scanner le code QR des produits puis ensuite réaliser un paiement en ligne avant de partir. Lorsque cette étape est passée, alors une instruction est envoyée pour désactiver la puce RFID et ainsi éviter de déclencher toutes les alarmes du magasin au moment de passer les portiques de sécurité.

Quelques similitudes existent toutefois entre les deux systèmes : en effet, dans le cas de la supérette Amazon Go, les clients doivent quand même télécharger une application dédiée et la lier à leur compte Amazon. Ensuite, lorsqu’ils entrent dans le magasin, le smartphone doit être scanné afin de savoir qui est entré et, par conséquent, savoir sur quel compte il convient de procéder aux débits.

Partager sur les réseaux sociaux