Au dernier trimestre de l'année 2017, Amazon battait ses propres records. Pourtant lourde en investissements, l'année passée permet au géant d'obtenir des bénéfices historiques.

Amazon a une santé financière insolente. L’entreprise, qui a dévoilé ses résultats du dernier trimestre de 2017, avance des chiffres qui soulignent sa croissance vertigineuse, mais également la réussite de ses différents paris : intelligence artificielle, hardware, abonnement Prime ou encore cloud.

Un record

Avec deux milliards de dollars de bénéfice trimestriel, Amazon bat ses propres records. Jamais l’entreprise de Seattle n’avait enregistré un tel gain sur une période aussi courte. Le géant du e-commerce peut remercier la réforme fiscale de l’administration Trump, mais également ses bonnes performances lors des fêtes de fin d’année. En 2016, au même trimestre, Amazon annonçait seulement 749 millions de dollars, c’est plus du double, un an après.

Le chiffre d’affaires de la firme est en conséquence colossal sur la même période : 60,45 milliards de dollars ont été ainsi comptés.

Plusieurs autres éléments sont venus également assurer l’excellente santé de l’entreprise de Jeff Bezos. À domicile, les abonnements Prime s’élèvent désormais à 60 millions de personnes, soit près de la moitié des foyers américains connectés à Internet. En 2017, la formule par abonnement a convaincu plus de consommateurs que n’importe quelle autre année depuis le lancement de ce service. Une croissance soutenue par l’internationalisation de services comme Prime Video ou le streaming musical. Au total, en 2017,  5 milliards de colis sont ainsi distribués avec l’offre Prime dans le monde.

Des dizaines de millions d’Echo

L’entreprise, jamais très bavarde quant à la réussite de ces paris, a toutefois affirmé par la voix de Jeff Bezos qu’elle était particulièrement satisfaite des résultats d’Alexa, son assistant intelligent qui domine très nettement le marché américain.

Le patron d’Amazon détaille auprès des annonceurs : « Nos projections pour Alexa en 2017 étaient très optimistes, nous les avons largement dépassés. Nous ne voyons pas souvent des surprises aussi positives — comptez sur nous pour doubler cette réussite ». Pionnier sur le marché, Amazon est aujourd’hui très en avance sur la tardive concurrence qu’offre Google, et dans un avenir proche, Apple.

Il est important pour Amazon de souligner ce succès : il est rémunérateur dans un premier temps grâce à la vente du matériel, les Echo, mais également à long terme. Les clients d’Alexa ont de fortes chances de céder plus naturellement aux autres services Amazon : la vente en ligne, le streaming vidéo et musical etc.

Ajoutons que la vente des produits Amazon, autrefois marginale malgré le succès des Kindle, a bondi grâce aux Echo. Le Fire TV Stick et l’Echo Dot ont été les produits les plus vendus sur le site web en 2017 ; Amazon ajoute « des dizaines de millions d’Échos ont été vendus l’an passé  ».

Enfin, la maîtrise des coûts du géant, qui a pourtant très lourdement investi à l’étranger, est également à mettre au crédit d’Amazon. Malgré le rachat de Whole Foods, et donc l’augmentation drastique de ses effets, l’entreprise aux 500 000 salariés parvient à conserver une marge crédible pour durablement devenir très bénéficiaire.

Partager sur les réseaux sociaux