À l'occasion d'un sommet organisé par Microsoft à Sydney, Dave Heiner a encouragé la démocratisation de l'IA dans davantage d'entreprises. Le vice-président et avocat général estime que la technologie doit se développer dans des domaines variés.

Le débat qui anime les défenseurs et les détracteurs de l’intelligence artificielle semble être une source inépuisables d’arguments pour ou contre le développement de cette technologie. Tandis qu’Anthony Levandowski voit dans l’IA une divinité à laquelle nous devrions vouer un culte, Elon Musk y décèle davantage une menace pour l’humanité, qui risque de nous mener tout droit vers une troisième guerre mondiale.

Dave Heiner, vice-président et avocat général adjoint de Microsoft, vient quant à lui d’apporter son propre point de vue sur la question. Le représentant de la multinationale considère que le plus grand risque que nous encourrons concernant l’IA serait de ne pas la déployer dans suffisamment de domaines d’activités.

« Dans tous les endroits où l’intelligence est utile »

« [Dans] tous les endroits où l’intelligence est utile, ce qui signifie à peu près partout, l’IA pourrait également être utile » a déclaré Dave Heiner à l’occasion du Microsoft Tech Summit Sydney organisé les 16 et 17 novembre.

« Il n’y a absolument aucune possibilité… si l’IA est seulement utilisée par quatre ou cinq entreprises, qu’elle puisse être déployée assez largement », a complété le vice-président de Microsoft.

Intelligence computationnelle

Bien que Dave Heiner préfère parler d’ « intelligence computationnelle » plutôt que d’intelligence artificielle, il a estimé que l’IA devrait servir à « amplifier l’ingéniosité humaine » dans des domaines tels que l’éducation, la santé ou même au sein des gouvernements.

Dave Heiner n’est pas le seul représentant de Microsoft à tenir ce discours. Steve Clayton, qui occupe le poste de directeur général, encourage les entreprises à adopter l’IA. « Si vous faites une recherche sur n’importe quel moteur de recherche… si vous recherchez des éléments sur l’intelligence artificielle, vous serez probablement confronté à des images de robots et d’humanoïdes, et je pense que les conversations autour de l’IA relèvent encore de ce domaine, de l’idée que l’IA va devenir le suzerain de la société. »

Si l’on en croit certains experts, les prédictions les plus alarmistes sur l’IA seraient sans fondements, et plus proches d’un scénario de science-fiction que de la réalité. Elon Musk a lui-même récemment nuancé ses propos sur le sujet, en déclarant qu’il ne prétend pas « avoir toutes les réponses » en la matière.

Partager sur les réseaux sociaux