La banque d'images américaine Getty va bannir de sa plateforme certains clichés retouchés. En s'alignant sur une loi française effective au 1er octobre 2017, Getty vise les clichés représentant des corps aux mensurations irréalistes.

« Photographie retouchée » : à compter du 1er octobre 2017, les photos destinées à un usage commercial et passées par la case Photoshop devront obligatoirement faire figurer ces deux mots. En France, un cliché mettant en scène un ou des individus, dont l’apparence corporelle aurait été modifiée, ne pourra plus se soustraire à cette obligation.

Au mois de mai dernier, le gouvernement français a en effet conclu à la nécessité de légiférer, afin de lutter contre les conséquences que de tels clichés peuvent avoir sur de (parfois jeunes) spectateurs. La banque d’image Getty vient de faire connaître sa volonté de s’inspirer de cette législation, en décidant de cibler certains clichés retouchés sur son site.

Un idéal de beauté inaccessible

Quiconque a en effet déjà feuilleté un titre de presse féminine, ou un magazine masculin, a déjà eu l’occasion d’observer que les corps des mannequins affichent souvent des proportions irréalistes. De tels clichés risquent de projeter une image faussée du corps humain, et d’inciter à penser qu’il existe un idéal de beauté — par ailleurs inaccessible.

Magazine Elle
CC Melanie Levi

Internet est concerné par ce décret, ce qui suppose pour les agences de photographies et banques d’images de s’adapter à la législation française. Ainsi, Getty Image souhaite désormais s’aligner sur cette loi, le jour même de son entrée en vigueur.

La banque d’image américaine prévoit même d’aller plus loin que le fait de mentionner sur les images si elles ont été retouchées ou non. En effet, Getty Images a annoncé que les clichés représentant des modèles « dont les formes du corps ont été retouchées pour les faire apparaître plus minces ou plus larges » seront purement et simplement bannis de la plateforme.

Les clichés de corps amincis ou élargis par retouche seront bannis

Les clichés retouchés pour d’autres raisons — changement de la couleur des cheveux, de la forme du nez, de l’apparence de la peau — ne seront pas concernés par cette exigence. La nouvelle règle prendra également effet sur iStock, une banque d’images qui est la propriété de Getty.

Partager sur les réseaux sociaux