La voiture électrique impose de nouvelles habitudes de conduite et d'entretien de son véhicule. Un spécialiste conseille aux conducteurs de Tesla de ne pas charger pleinement la batterie au quotidien afin de maximiser sa durée de vie.

L’arrivée de plus en plus de voitures électriques sur le marché pose plusieurs interrogations sur les habitudes de conduite et la durée de vie réelle de ce nouveau type de véhicule. Comme pour les modèles essence, il existe des habitudes de conduites et des méthodes d’entretien permettant de prolonger au maximum la durée de vie d’une automobile tournant à l’électrique.

Certaines sont très spécifiques puisqu’elles concernent la batterie. Jeff Dahn, spécialiste en batterie pour Tesla et leader du partenariat de recherche avec l’université de Dalhousie, a pu travailler sur la durée de vie des batteries li-ion (ou lithium-ion) depuis plus d’un an.

Il a donc pu répondre aux interrogations d’un clients de la marque, lui prodiguant par mail différents conseils sur l’optimisation des batteries comme celles de Tesla. Le premier d’entre eux ? Éviter de les charger à 100 % de leur capacité. Du moins régulièrement.

La charge idéale ? Entre 70 et 80 %

En novembre 2016, les données récoltées par 286 membres d’un forum belgo-hollandais consacré à Tesla avaient permis d’en savoir un peu plus sur la durée de vie d’une batterie. Ainsi, il a été démontré que les modèles de batteries équipant actuellement les véhicules d’Elon Musk commençaient à accuser le coup d’une dégradation de la capacité de charge de 5 % passé les premiers 80 000 km de trajet.

Il faut attendre 240 000 km de plus (soit un total de 320 000 km au kilométrage) pour que la batterie fatigue encore un peu plus et chute à seulement 90 % de sa capacité d’origine. Même s’il s’agit d’un résultat des plus endurants, qui peut rassurer sur la durée de vie d’un véhicule, l’envie d’optimiser sa batterie reste des plus légitimes.

Si l’astuce déjà connue pour ménager sa batterie li-ion consiste à charger quotidiennement sa batterie jusqu’à 90 % plutôt qu’à 100 % — un total à réserver aux longs trajets, et qu’Elon Musk a pour sa part conseillé une charge idéale de 80 % dans un tweet, Jeff Dahn va encore plus loin.

Il conseille en effet pour sa part de s’arrêter à 70 % de la capacité, notamment pour le SUV Model X, entièrement électrique.

Quelle durée de vie pour la batterie ?

Le fait de charger un peu moins sa batterie rend forcément son autonomie moins longue, même si elle reste conséquente. Avec une charge complète, une voiture Tesla peut parcourir 320 km. Une distance qui tombe à 240 km si l’on suit les conseils de Jeff Dahn.

Dans le même temps, différents témoignages ont pu rassurer sur la durée de vie sur long terme des batteries Tesla. Un journaliste du site Electrek, qui a acheté un Model S datant de 2012, rassure dans un article sur la qualité de sa batterie, malgré le peu de kilomètres au compteur. Autre pays, autre exemple : en Finlande, un chauffeur de taxi vient d’atteindre les 400 000 km de distance parcourue, pour une dégradation de la batterie de seulement 7 %.

Enfin, du côté de l’entreprise Tesloop, qui organise des tours de véhicules Tesla, on vient de voir l’un des Model S dépasser les 480 000 km au kilométrage en seulement deux ans. Haydn Sonnad, fondateur de cette société, va même jusqu’à comparer les voitures électriques aux modèles essence :

«  Au cours des deux dernière années, nous avons observé que les véhicules électriques peuvent être déployés à des niveaux d’utilisation jamais vus avec des véhicules essences. Et, tout en économisant plus de 60 000 $ sur le carburant et la maintenance, une victoire économique importante, nous estimons que la plus grande victoire est que cette voiture est prête pour 1 450 000 km supplémentaires au cours des 6 prochaines années, sous sa garantie actuelle.  »

Partager sur les réseaux sociaux