Le bitcoin vient de dépasser la barre des 3 000 €. Un nouveau record et une preuve de confiance en la monnaie qui a vécu plus tôt dans le mois un événement majeur.

Les cryptomonnaies se multiplient et malgré l’engouement qui peut parfois suivre les ambitions technologiques de certaines plateformes (on pense notamment à Ethereum), le bitcoin continue de prouver qu’il est le roi. La séquence que la monnaie virtuelle a vécu entre la fin du mois de juillet 2017 et le début du mois d’août est, à ce titre, assez exceptionnelle.

En effet, au tournant du mois d’août, Bitcoin se préparait à un événement majeur, aussi bien technologique que philosophique : un hard fork. Pour résumer, on peut dire que la monnaie s’est alors séparée en deux chaînes qui reposent sur la même base. À ce moment-là, plusieurs questions se posaient : est-ce que la nouvelle chaîne (Bitcoin Cash) allait fonctionner ? Est-ce que la valeur du bitcoin allait prendre un coup ? Est-ce que les communautés allaient se scinder en deux ? Est-ce qu’une autre cryptomonnaie pourrait accéder au trône, profitant de l’incertitude créée par ces décisions techniques radicales ?

Le fait est que nous sommes aujourd’hui le 11 août et que le bitcoin n’a jamais été aussi cher. En quelques jours seulement après le fork et après avoir perdu quelque peu de sa valeur parce que des spéculateurs ont brièvement parié sur Bitcoin Cash avant de tout revendre, le bitcoin s’impose comme le roi des crypto-monnaies. La croissance dont nous sommes témoins ce mois-ci a débuté à la mi-juillet et, malgré le fork, ne s’est jamais affaiblie.

Après avoir battu ses propres records, le bitcoin a franchi sans aucun mal la barre des 3 000 dollars et, ce 11 août, vient de franchir la barre des 3 000 € / 3 500 $. Dans la nuit du 10 au 11, à Paris, il a atteint les 3 011 € sur Kraken. Ces records peuvent être directement liés au fork : en surmontant cette épreuve, le bitcoin a rassuré les investisseurs qui ont vu dans la monnaie un client capable d’encaisser une épreuve de ce genre.

Il est aussi possible que cet investissement massif dans la monnaie soit associé à SegWit, la pomme virtuelle de la discorde qui a entraîné la scission et qui a été implantée le 8 août dans le code de Bitcoin, avant d’entrer dans une période de carence jusqu’au 21 août pour que les mineurs puissent se préparer. Pour rappel, SegWit est un moyen technique de faire grossir la plateforme Bitcoin en enlevant certaines données des transactions pour libérer de l’espace dans les blocs. Cette nouveauté attire donc peut-être les investisseurs qui attendent la fin du mois pour voir ce qu’elle permettra en pratique. Une autre étape à passer.

Partager sur les réseaux sociaux