Snips, startup française située à Paris, vient de lancer son service d'assistant vocal totalement embarqué pour constructeurs professionnels. Elle en a également profité pour annoncer une levée de fond de près de 12 millions d'euros.

Alors que le Google Home et Amazon Alexa dominent les ventes d’assistants vocaux « intelligents », la startup parisienne Snips a officiellement lancé ce mercredi 14 juin sa propre plateforme vocale. Un nouveau service qui entend proposer aux constructeurs et consommateurs une interface indépendante, qui peut s’adapter et être embarquée sur n’importe quel type d’appareil.

La jeune entreprise a aussi profité du lancement pour annoncer une importante levée de fonds avec près de 12 millions d’euros (13 millions en dollars) récoltés auprès de MAIF Avenir, BPI France, Eniac Ventures ainsi que du fonds d’investissement franco-coréen K-Fund 1. Le fondateur et PDG, Rand Hindi, a expliqué à L’Usine Nouvelle que cette somme va « permettre d’une part de poursuivre [leur] R&D et d’autre part de monter une équipe commerciale pour se développer à l’international », la startup étant déjà implantée à New York.

Une alternative sérieuse ?

En créant son entreprise en 2013, la vocation de Rand Hindi est d’aller plus loin dans l’interaction entre hommes et machines grâce à la voix. Face à Google et Amazon, la startup se propose de développer un service totalement « private by design », 100 % embarqué dans les appareils afin de respecter les réglementations européennes sur la protection des données — c’est ce que propose déjà, dans une certaine mesure, un Apple ou ce que veut proposer un Essential.

Du Raspberry Pi au réfrigérateur, les possibilités sont grandes et le PDG annonce déjà « travailler depuis trois mois avec une centaine de clients potentiels. » On devrait donc découvrir les différentes utilisations que les entreprises partenaires feront de Snips d’ici les prochains mois.

Partager sur les réseaux sociaux