La startup française Blade, connue pour le Shadow, l'ordinateur dans le cloud qui permet aux gamers de jouer sur une configuration haut de gamme depuis leur appareil moyennant un abonnement, vient de lever 51 millions d'euros. Elle affiche ses ambitions internationales.

L’ombre du Shadow, l’ordinateur dématérialisé haut de gamme orienté vers le gaming, accessible depuis tout appareil grâce à un abonnement  (et un petit boîtier), est bien partie pour s’étendre. La startup à l’origine de ce concept novateur, Blade, vient de réaliser une impressionnante levée de fonds de 51 millions d’euros.

Chez Numerama, le test du Shadow, en décembre dernier, s’était avéré particulièrement convaincant, au même titre que notre visite des locaux de Blade et notre rencontre avec l’un de ses fondateurs, Emmanuel Freund… qui a aussi répondu aux questions de nos lecteurs.

Grâce à cette levée de fonds, ce concept permettant d’accéder à une machine surpuissante depuis son propre appareil moyennant un abonnement compris entre 30 et 45 euros par mois est bien parti pour se développer, sans se limiter au cœur de cible des joueurs. Première étape : l’international.

Notre journaliste Nelly Lesage couvre l’événement sur place.

Partager sur les réseaux sociaux