Numerama aime Linux. Toutefois le dire et l'écrire ne suffit pas : il faut également raconter les histoires du monde du libre et inviter nos lecteurs à découvrir de belles alternatives à Windows ou macOS. Ce guide vous propose 5 solutions prêtes pour l'avenir, belles et libres.

Lorsque nous écrivons sur le monde de GNU/Linux sur Numerama, une demande revient souvent : faire un guide des distributions que l’on conseillerait à n’importe qui. Alors après réflexion, discrimination, essais et débats, nous avons enfin réussi à trancher notre liste des cinq systèmes Linux que nous recommandons à toute personne qui souhaiterait se lancer. La plupart d’entre eux connaîtront une mise à jour majeure au printemps, il est donc venu le temps de faire le point sur ce qu’ils proposent déjà pour vos laptops.

Pour bien comprendre comment s’est opéré notre choix et pourquoi des grands noms comme Debian ne sont pas présents, nous devons clarifier notre méthode. Premièrement, il fallait que le projet en question soit technologiquement intéressant et se différencie de l’écosystème Linux déjà connu. Ensuite, qu’il soit utilisable et installable par n’importe qui — ainsi nous avons beau être de grands fans d’Arch, nous ne la conseillerons pas. Enfin, et ce n’est pas rien, il fallait que la distribution soit facile à utiliser, agréable, logique et moderne.

Pour installer ces distributions, vous n’aurez besoin que d’un ordinateur, une clef USB et de notre guide pour essayer ou installer votre nouveau système d’exploitation préféré !

Ubuntu

Pourquoi choisir Ubuntu  : pour débuter ou opter pour une solution clef en main sans prise de tête.

Évidemment, sans aucune originalité, la première distribution que l’on conseille est Ubuntu. Véritable mastodonte du libre, la distribution de Canonical est de loin la plus connue et la plus utilisée au monde. À l’origine d’Ubuntu, il y avait un pari : rendre Linux utilisable par n’importe qui.

Depuis maintenant plus d’une décennie, la communauté et Canonical s’emploient donc à nous faciliter la vie et à livrer, deux fois par an, des versions toujours recommandables. Pour les débutants, nous conseillons naturellement d’installer une version LTS (supportée par Canonical durant cinq années) : ce sont les versions les moins buggées, les plus faciles à entretenir et celles qui sont solides comme un roc.

Les plus évidents atouts d’Ubuntu sont sa facilité d’utilisation garantie notamment par la possibilité d’utiliser quotidiennement le système sans jamais utiliser la ligne de commande, une gestion des logiciels simplifiée par une boutique d’application, des mises à jour sûres et tous les logiciels propriétaires à portée de main (Steam, Chrome etc.).

Enfin, en matière d’interface, Canonical a été pionnier et trace désormais sa route seul avec son environnement nommé Unity. Ce dernier, qui est facilement reconnaissable grâce à son lanceur d’application sur la gauche de l’écran, commence à prendre de l’âge mais reste incroyablement intuitif. Enfin, Ubuntu s’installe en une quinzaine de minutes et est prêt à l’utilisation immédiatement. Pratique.

Découvrir et installer Ubuntu.

Elementary OS

Pourquoi choisir Elementary  : pour tester une distribution légère et ambitieuse, pour retrouver un peu de macOS sur du libre.

Né au détour des années 2010, le projet Elementary fut d’abord celui de quelques utilisateurs d’Ubuntu qui voulaient s’engager dans l’élaboration d’interfaces libres plus attrayantes que ce que les grands noms proposaient alors. Elementary a donc été d’abord un thème et des icônes avant que les premiers logiciels tirés de cette même réflexion sur le design apparaissent. Et lentement mais sûrement, le projet a pris une forme très organisée.

Aujourd’hui, l’équipe d’Elementary s’est lancée un défi très ambitieux : écrire, seule, son environnement de bureau propre, Pantheon. Sans se fonder sur le travail de GNOME ou de KDE, Elementary a même créé un framework propre pour réécrire tous les logiciels que nous utilisons au quotidien en se concentrant d’abord sur le design, la légèreté et la facilité. Le résultat est impressionnant dans la dernière version stable, Loki, basée sur Ubuntu 16.04 LTS.

Très rapide, très simple et particulièrement agréable à l’œil, il est difficile de trouver des défauts au système. Sa ressemblance, très nette, avec macOS plaira à certain et en rebutera d’autres, mais pour les habitués du systèmes d’Apple, aucun dépaysement n’est à prévoir. Enfin, Elementary OS a également une grande qualité que de nombreux utilisateurs recherchent : elle est vraiment légère et permet facilement de redonner un peu de souffle à un vieux PC.

Découvrir et installer Elementary OS.

Fedora

Pourquoi choisir Fedora  : pour profiter pleinement du bureau Gnome, plébiscité par les linuxiens et utiliser un système aussi solide que moderne.

Parmi les grands noms du libre, avec Ubuntu, Fedora reste une de nos distributions préférées. Pas forcément aussi clef en main que les deux solutions précédentes, Fedora requiert un peu d’aide si vous êtes un vrai débutant, mais rassurez-vous, vous trouverez toute l’aide qu’il vous faut grâce à la documentation du projet. Imaginée pour être la vitrine des logiciels libres et de leur progrès, Fedora est toujours à la pointe en matière de mises à jour.

Gnome 3.22 dans Fedora 25

Version communautaire de la solution très reconnue de Red Hat pour les professionnels, Fedora allie donc stabilité et nouveautés avec élégance. La distribution qui est intimement liée à l’environnement GNOME par Red Hat propose également une des expériences les plus pures de Gnome 3. Une interface moderne, épurée et complète pour utiliser son ordinateur au quotidien.

La communauté s’est récemment beaucoup penchée sur ses difficultés et sur ses défauts, depuis la version 25. Il est tout à fait envisageable pour un béotien d’en faire son système d’exploitation par défaut. Toutefois, Fedora étant très attaché aux valeurs du libre, l’installation de logiciels propriétaires peut parfois s’avérer difficile, même pour des greffons.

Découvrir et installer Fedora.

Solus

Pourquoi choisir Solus  : pour entrer dans le monde Linux par la porte des distributions jeunes et voir comment une communauté se constitue autour d’un projet.

Toutes les distributions mentionnées jusque-là sont des forks, c’est à dire qu’elles se fondent sur une autre distribution pour ensuite la modifier a posteriori. Ainsi, Ubuntu est une fork de Debian, Elementary d’Ubuntu (qui est déjà une fork de Debian — il faut suivre) et Fedora de Red Hat Linux, mais Solus est une véritable page blanche dans le monde du libre. Partie de rien, la communauté a construit tous les éléments, du noyau jusqu’aux paquets disponibles en passant par l’environnement de bureau (Budgie).

Le poids d’un tel investissement pour une communauté est lourd. En choisissant de ne rien faire comme tout le monde, Solus a investi de longs mois de travail sur son projet pour aboutir à un système utilisable et finalement très intéressant. Car en partant de zéro, l’équipe a pu optimiser chaque programme pour son OS, du noyau en passant par Firefox. Il en résulte de fait un système très réactif, léger en mémoire et utilisable sur des ordinateurs vieillissant ou peu puissants.

L’interface développée par l’équipe est également un atout de Solus. L’environnement Budgie est presque aussi léger que XFCE (environnement connu pour sa légèreté) tout en comportant de nombreuses fonctionnalités bienvenues qui le rendent unique. Son panneau de notification a par exemple de nombreux fans.

Solus est une véritable page blanche

En somme, en prenant en main toute la chaîne de production de sa distribution, Solus parvient à une solution parfaite pour le débutant cherchant une grande stabilité et un système rapide. Enfin, les greffons et pilotes propriétaires sont faciles à installer.

Découvrir et télécharger Solus.

KDE Neon

Pourquoi choisir KDE Neon  : pour profiter du bureau KDE qui ne déstabilisera pas les utilisateurs de Windows de la manière la plus efficace possible.

Nous ne pouvions terminer cette liste sans nommer une distribution mettant le bureau KDE au cœur de sa proposition. Pour les amateurs du kool desktop et de ses logiciels reconnus pour leur solidité et leur efficacité, KDE Neon est la meilleure solution à notre goût. Créée et maintenu par la communauté KDE, Neon est une distribution légère, pratique, simple et qui embarque la toute dernière version de la suite logicielle. Le format du bureau, avec le « menu démarrer » sur la gauche et la barre des tâches en bas peut rassurer ceux qui viennent de Windows.

Fork d’Ubuntu, elle s’approche beaucoup d’une Kubuntu (Ubuntu embarquant le Plasma Desktop de KDE) mais en diffère dans ses logiciels par défaut et dans sa gestion des nouveautés. Ainsi, la dernière version de Neon vous permettra de tester et apprécier KDE 5.9 dans une version épurée et polie alors que Kubuntu propose une expérience moins pure.

Découvrir et télécharger KDE Neon.

Partager sur les réseaux sociaux