Des ingénieurs de Singapour ont mis au point une caméra ultra-rapide et performante, capable d'enregistrer et analyser le paysage environnant sans le moindre décalage. Ils espèrent la commercialiser afin d'améliorer les systèmes de capteurs des véhicules autonomes et des drones.

Une équipe d’ingénieurs de la Nanyang Technological University de Singapour a mis au point une caméra ultra-rapide, nommée CeleX, qui pourrait considérablement améliorer les systèmes de capteurs des voitures autonomes et des drones. Capable d’une bonne performance technique même dans des conditions de conduite compliquées ou face à une mauvaise météo, la caméra enregistre l’environnement avoisinant et les mouvements en temps réel.

Grâce à ces données stockées dans un format plus compact et pratique, l’appareil est capable de capter les moindres différences d’intensité lumineuse en quelques nanosecondes. Mais ce n’est pas tout : ce système avancé met aussi en relief des détails et des objets du paysage grâce à son balayage constant.

Chen Shoushun, responsable du projet, est convaincu de l’apport de cette technologie : « Notre nouvelle caméra pourra devenir un outil de sécurité important pour les véhicules autonomes, car elle peut, comme les caméras optiques, se focaliser sur des points très éloignés mais sans le décalage habituellement nécessaire pour analyser et traiter les données de la vidéo. »

Un système de traçage constant et une analyse instantanée

L’astuce technique qui permet CeleX de traiter les données de manière instantanée repose sur la captation du changement d’intensité lumineuse de chaque pixel détectés par son capteur. Au lieu de cibler tout le paysage comme une sur photographie, la caméra se concentre sur les détails importants et gagne ainsi en rapidité d’analyse.

Chen souligne ainsi : « Avec son système de traçage permanente et l’analyse instantanée d’un environnement, elle complémente les caméras optiques et laser existantes et peut aider les voitures autonomes et les drones à éviter des collisions imprévues qui peuvent survenir en quelques secondes.  »

L’équipe d’ingénieurs a fondé une startup, la Hillhouse Tech, pour commercialiser sa nouvelle technologie, qui avait déjà reçu le soutien d’experts lors d’une conférence d’ingénierie sur l’imagerie électronique aux États-Unis le mois dernier.

À lire sur Numerama : Les ingénieurs de Harvard continuent d’améliorer le verre ultra-fin du futur

Partager sur les réseaux sociaux