Face à Alexa d'Amazon qui commence à faire ses premiers pas sur les smartphones, Google va désormais ouvrir sa plateforme d'intelligence artificielle à d'autres produits que son Pixel. Le prochain smartphone à embarquer Assistant sera le LG G6.

Aux États-Unis, Alexa, l’intelligence artificielle (IA) d’Amazon, est désormais embarquée par défaut sur de nombreuses versions du Huawei Mate 9. L’assistant virtuel du géant du e-commerce commence à séduire de nombreux constructeurs qui voient en elle une alternative crédible à Google, qui tarde à ouvrir son Assistant.

De plus, Alexa étant disponible sur une vaste gamme de produits, allant de la montre à l’aspirateur, les marques sont assurées de voir l’assistant reconnu et utilisé par les clients.

Le futur LG G6

De son côté, Google et son Pixel ont marqué les débuts sur smartphone de Assistant, l’IA de Mountain View aux capacités proches d’Alexa. Mais la stratégie adoptée par Alphabet pour la sortie de son smartphone laissait planer l’idée qu’Assistant pourrait être une exclusivité des Pixel et que les constructeurs devraient se passer de Google pour implanter des assistants virtuels sur leurs modèles.

De fait, Samsung travaille d’arrache-pied sur son S8 pour créer une IA digne de ce nom, depuis, le constructeur a racheté une startup, Viv Labs, spécialisée sur cette question. Mais pour d’autres, comme LG, ce type d’investissement semble légèrement trop ambitieux. Le Coréen a donc décidé, après avoir échoué à intégrer Alexa à son futur modèle, le LG G6, de se rapprocher de Google pour doter le smartphone d’Assistant.

Visiblement soucieux de garder sa domination sur le mobile, Google lâcherait donc du lest aux constructeurs concernant Assistant. Et ce LG G6 que nous découvrirons au MWC devrait être le premier smartphone d’une longue liste à intégrer l’intelligence artificielle de Mountain View que l’on trouve également dans le Google Home par exemple.

Google Home

Pour le consommateur, cette ouverture des plateformes d’intelligence artificielle est une bonne nouvelle puisqu’elle permettra à plus de smartphones de se doter des fonctionnalités futuristes de celles-ci. Néanmoins, pour les plus soucieux concernant leur vie privée, ces Assistants sont de drôles de créatures qui peuvent légitimement inquiéter.

Partager sur les réseaux sociaux