Loom.ai est une startup qui a conçu une technologie permettant de créer un modèle 3D d'un visage à partir d'une simple photographie. Un savoir-faire qui pourrait servir aux jeux vidéo... mais pas que.

C’est une étape que les joueurs de jeu vidéo connaissent bien : lors de la création d’un nouveau personnage, il est parfois possible de personnaliser fortement son look. Des vêtements à la silhouette, en passant par les traits du visage et le caractère, certaines productions permettent de créer un avatar à son image ou de reproduire la tête d’une personnalité bien connue.

Les joueurs sont aussi conscients que cette partie est loin d’être la plus fun, au vu du temps à consacrer aux nombreux paramètres de personnalisation.

Heureusement, les progrès que connaît la technologie vont permettre de rendre cette phase bien plus rapide à exécuter. En effet, il existe des startups comme Loom.ai qui sont capables de recréer votre visage virtuellement à partir d’une seule photo de vous. Plus besoin de passer quinze ou vingt minutes sur l’écran de création du personnage à essayer de vous recréer numériquement !

Dans le cas de Loom.ai, la startup mêle tout à la fois de la vision par ordinateur, des effets spéciaux et de l’apprentissage automatique. Le rendu final est convaincant. Ce n’est certes pas renversant — nous n’arrivons pas à un niveau de détail comme ce qu’on connaît dans le cinéma, à l’image de Gollum –, mais les copies numériques de stars que Loom.ai présente en guise de démonstration sont ressemblantes.

Il faut dire qu’à la tête de Loom.ai, il y a un expert de l’animation et de la modélisation. Comme le pointe The Verge, il a travaillé chez DreamWorks sur plusieurs projets comme Madagascar 3, Home et Shrek. Le responsable technique, lui, a aidé Lucasfilm à construire son système de capture d’expressions faciales et s’est occupé de la R&D pour les effets de visage sur Avengers et Pirates des Caraïbes.

Loom.ai a bien sûr encore une bonne marge de progression avant de pouvoir arriver à un niveau de détail photoréaliste. Sans parler de l’animation elle-même, qui est encore un peu trop artificielle. Mais l’étape que la startup a d’ores et déjà atteinte avec sa technologie est très prometteuse pour la suite. Surtout que pour créer l’avatar numérique, elle ne se sert que d’une seule photo !

Le processus de modélisation est en outre assez rapide. Loom.ai explique que cela se déroule dans le cloud (comprendre : sur ses serveurs). Il faut environ une minute pour effectuer la modélisation puis une autre minute pour procéder à l’animation. Ensuite, il faut environ cinq minutes pour mettre en ligne le tout pour que le résultat soit visible par le visiteur.

Du jeu vidéo… mais pas que

Reste une question : à quoi pourrait bien servir la technologie de Loom.ai ? On l’a vu, le jeu vidéo constitue un débouché très vraisemblable. Vous voulez avoir votre bouille dans le dernier RPG à la mode ? Ou bien vous avez envie d’incarner votre acteur ou votre actrice fétiche ? Plus besoin de passer une demi-heure dans l’éditeur du personnage : il suffit de prendre une simple photographie.

Une technologie comme Loom.ai pourrait aussi servir pour des projets de « réseau social virtuel », où l’on pourrait se connecter par exemple à Facebook non pas avec un navigateur classique mais en mettant un casque de réalité virtuelle pour interagir avec ses proches. De la science-fiction ? Aujourd’hui, oui.  Mais le plus gros des sites communautaires est en train d’imaginer un futur qui donnera vie à cette idée.

À lire sur Numerama : Zuckerberg présente l’étrange réalité virtuelle sociale de Facebook & Oculus

Partager sur les réseaux sociaux