Le constructeur japonais a investi 60 millions de dollars dans Laundroid, un robot capable de repasser automatiquement des habits avant de les trier par genre. Il devrait être commercialisé en mars 2017.

Panasonic est convaincu du potentiel de Laundroid : l’entreprise japonaise vient d’investir 60 millions de dollars dans ce robot qui repasse automatiquement les vêtements de ses utilisateurs. Son investissement représenterait seulement 10 % du projet.

Laundroid, qui devrait être mis en vente en mars 2017 — à un prix encore inconnu — après dix longues années de conception par la startup japonaise Seven Dreamers, pourrait révolutionner les tâches ménagères comme la machine à laver en son temps.

Il suffit en effet de placer ses habits dans le tiroir du robot en forme de réfrigérateur, qui se charge ensuite de les identifier — grâce à une technique de reconnaissance visuelle — avant de les plier puis de les ranger selon leur genre (t-shirt, jupe, short, pantalon…).

Avec son robot, Seven Dreamers promet à ses clients de pouvoir profiter de plus de temps en famille ou entre amis plutôt que de s’adonner à cette tâche ménagère ennuyeuse, à laquelle on consacre, en moyenne, 372 jours de notre vie. À terme — d’ici 2019 et avec l’aide de Panasonic –, la startup compte créer un robot tout-en-un qui serait aussi capable de laver et de sécher les vêtements.

Le Japon, qui est confronté au vieillissement de sa population, fait figure de référence dans le domaine de la robotique utile au quotidien. Nissan a notamment créé des chaises qui avancent automatiquement dans les files d’attente.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos