Microsoft teste actuellement une application pour Skype Entreprise, TeleBeauty, qui permet de maquiller virtuellement les femmes lorsqu'elles sont en visioconférence. Un progrès ?

Vous vous souvenez peut-être qu’à la rentrée, nous avions parlé d’une startup chinoise qui annonçait le lancement à venir d’une mini-caméra Wi-Fi censée rendre les femmes « plus belles » (selon les canons de beauté locaux) lorsqu’elles utilisent des applications vidéo, en effaçant leurs rougeurs, en amincissant les traits ou encore en blanchissant le visage. Et bien il apparaît que le maquillage virtuel est un véritable marché en vogue, que Microsoft veut aussi investir.

L’entreprise de cosmétique japonaise Shiseido s’est ainsi associée à Microsoft pour proposer une application pour Skype Entreprise, TeleBeauty, dont le but est également de rendre les femmes « plus belles » lorsqu’elles sont en visioconférences. Selon la vidéo de présentation, l’objectif premier est de permettre aux femmes d’avoir l’air maquillées et resplendissantes lorsqu’elles travaillent à domicile et qu’elles doivent participer à des réunions à distance, alors qu’elles n’ont pas le pris le temps de se maquiller réellement.

Une fois activée, l’application suit les mouvements du visage et applique en temps réel un discret voile de maquillage virtuel, selon le style choisi par l’utilisatrice.  Quatre styles sont ainsi prédéterminés, entre « naturel », « à la mode », « cool » ou « féminine ». Selon Cnet, l’application n’est pas encore disponible mais est actuellement testée par une centaine d’employées de Microsoft.

telebeauty

Un mode de maquillage virtuel est également proposé pour les hommes, qui permet par exemple de supprimer les cernes sous les yeux, pour avoir l’air toujours frais et disposé pour sa direction et ses collègues.

Quant à Shiseido, son intérêt n’est évidemment pas de remplacer le maquillage réel qu’elle vend par du maquillage virtuel, mais plutôt de perpétrer le ressenti d’une nécessité sociale du maquillage. Celle qui se maquille pour être « plus belle » devant l’écran se sentira l’obligation de le faire aussi lorsqu’elle sort pour rencontrer physiquement ses collègues ou ses amis. Pour le parfum en revanche, il est encore possible de s’en dispenser lorsqu’on télétravaille.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés