La production de magnétoscopes sera officiellement et définitivement interrompue à la fin du mois. L'entreprise japonaise Funei était la dernière à encore en fabriquer.

Terrible nouvelle pour tous ceux qui savent le long périple qui a été parcouru avant les vidéos à la demande, l’ultra-HD et le 4K. Funai était le dernier fabricant de magnétoscopes au monde, ultime bastion d’une technologie obsolète en voie d’extinction. Mais l’entreprise japonaise a annoncé, pour la fin du mois, l’arrêt de la production de ce reliquat hérité de la deuxième moitié du 20e siècle.

Comme l’indique Nikkei, un marché en déclin et la difficulté à trouver des fournisseurs de composants ont poussé Funai à abandonner sa production. La firme nippone fabriquait tous ces magnétoscopes VHS dans ses usines en Chine et les vendait, entre autres, en Amérique du Nord sous la marque Sanyo.

Nul doute que cette nouvelle provoquera une petite tristesse des plus nostalgiques qui se rappelleront des longues heures passées — gamins et innocents — à regarder et rembobiner les dessins animés Disney. Certains ne savent peut-être pas du tout de quoi il s’agit et se précipiteront sur la page Wikipedia qui leur expliquera que c’est « un appareil électronique destiné à l’enregistrement et la relecture d’un signal vidéo et audio, sur une bande magnétique ou vidéocassette ».

VCR

Démocratisés vers les années 80 (aïe, le coup de vieux) par Sony et Philips, cela faisait belle lurette que les magnétoscopes avaient tout perdu de leur gloire d’antan. Pourtant, Funei avait encore réussi à en vendre 750 000 en 2015. Score très honorable mais insuffisant. La même année Sony mettait fin à son format Betamax, plus notable concurrent du VHS de JVC.

Le magnétoscope est donc désormais un objet tellement révolu qu’il faut en expliquer le concept aux plus jeunes, nés après les années 90. Mais il fera toujours partie intégrante des fiers représentants de la technologies vintage, au même titre que les disquettes, les écrans cathodiques et autres souris à boule. Et pour cela, nous lui seront éternellement reconnaissants.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés