Hyperloop One a publié une étude dans laquelle l'entreprise affirme pouvoir relier les capitales de la Suède et de la Finlande en 28 minutes seulement grâce au mode de transport futuriste imaginé par Elon Musk. Ce trajet nécessite normalement plus d'une heure en avion.

Parcourir 500 kilomètres en moins de 30 minutes. C’est la promesse faite par Hyperloop One. La startup qui œuvre à la concrétisation du mode de transport futuriste ultra-rapide imaginé par Elon Musk a publié une étude dans laquelle elle affirme qu’elle pourrait relier Stockholm (Suède) et Helsinki (Finlande) en seulement 28 minutes. Ce voyage nécessite normalement plus d’une heure de vol, ou de passer une nuit en ferry.

En plus d’être ambitieuse, l’entreprise estime que, pour cela, elle n’aurait besoin que de 19 milliards d’euros — un coût relativement faible pour un chantier d’une telle envergure, et facilement amortissable. Cette somme inclut d’ailleurs les 3 milliards d’euros alloués au frais de construction d’un long tunnel sous-marin, passant par l’archipel Âland dans la mer Baltique.

Hyperloop One carte scandinavie

D’après les calculs de la startup, l’Hyperloop entre les deux capitales scandinaves dégagerait des bénéfices au bout de dix ans. Entre-temps, les coûts de construction pourront être compensés par un boost de la productivité puisque, notamment, le transport de marchandises et les déplacements des travailleurs seraient drastiquement accélérés. De plus, les maisons construites à proximité du trajet emprunté par l’Hyperloop prendront beaucoup plus de valeur.

Pour financer le projet, Hyperloop One parle d’investisseurs privés et publics en mentionnant notamment d’éventuelles contributions des gouvernements et de l’Union européenne. L’entreprise pense pouvoir générer plus d’un milliard d’euros par an grâce à la vente de tickets — en estimant le nombre de passagers à 42,7 millions.

Cité par The Verge, Hyperloop One raconte que « globalement, la construction d’un système Hyperloop peut coûter seulement 50 à 60 % du prix d’un train à grande vitesse. car la technologie Hyperloop nécessite moins d’ingénierie civile et engendre moins de problèmes de maintenance ». Le projet de l’Hyperloop entre Stockholm et Helsinki nécessiterait douze ans de travaux. Les capsules du mode de transport voyageraient dans des tubes élevés sur des pylônes et situés sous l’eau.

Hyperloop One schéma

Hyperloop One est en compétition avec une autre startup, Hyperloop Transportation Technologies, pour relever le défi d’Elon Musk. Récemment, elle prenait un bon coup d’avance en étant la première des deux à réaliser un test public du mode de transport. Elle a également conclu un partenariat avec Moscou pour relier la Russie et la Chine.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés