Google a profité de sa conférence Google I/O pour donner des nouvelles du projet Jacquard, présenté l'an dernier. À cette occasion, l'entreprise a annoncé lé sortie prochaine d'une veste connectée en partenariat avec Levi's.

C’est la première réalisation vraiment concrète du projet Jacquard, dont l’existence avait été dévoilée l’an dernier au cours de la précédente édition de Google I/O. En partenariat avec Levi’s, la firme de Mountain View a présenté la semaine dernière un prototype de veste connectée en jean, donnant ainsi au passage un petit avant-goût de ce que pourrait être un futur post-smartphone.

Dans la vidéo de démonstration, un cycliste est mis en scène en train d’interagir avec son mobile, en effectuant des gestes simples au-dessus d’un capteur qui se trouve à l’extrémité de sa manche. Il peut ainsi donner des instructions à son mobile — qui communique avec le vêtement pas une liaison sans fil — sans avoir besoin à aucun moment de le prendre en main ni quitter la route des yeux.

jacquard3.jpg
Le projet Jacquard.

Un appel du patron alors que vous êtes en train de pédaler ? Il suffit d’effectuer un geste vif pour évacuer l’appel. Vous voulez connaître la liste des points d’intérêt situés à proximité ? Un geste plus lent permet d’avoir les informations adéquates via les écouteurs branchés à votre terminal. Un changement de direction sur le parcours ? Tapotez le capteur. À chaque action, un geste différent est assigné.

Le concept de cette veste connectée imaginée avec Levi’s n’est qu’une facette de la vision post-smartphone qui anime la firme de Mountain View ces dernières années. Dans bien d’autres domaines, de la domotique aux accessoires connectées, en passant par l’Internet des objets et l’automobile, Google cherche à prendre pied dans l’après. Les versions Auto et Wear de son système d’exploitation mobile, Android, en sont une manifestation.

Le projet Jacquard, baptisé en référence au métier à tisser construit par Joseph Marie Jacquard, consiste à glisser des composants électroniques lors de la fabrication du vêtement (en coton, en soie, en polyester…) afin que celui-ci dispose d’une surface interactive sur laquelle l’usager pourra agir. Les mouvements peuvent alors être détectés, interprétés puis transmis à un terminal situé à proximité.

L’an dernier, Google avait diffusé une autre vidéo dans laquelle la confection du vêtement se faisait de la façon suivante : les fils conducteurs sont tissés de façon à former une grille pour capter les mouvements de l’usager. Les composants plus conséquents sont pour leur part insérés à des endroits permettant de les cacher, sous le bouton d’une veste ou dans la doublure d’une veste.

Il faudra toutefois patienter avant de pouvoir revêtir ce vêtement. L’entreprise ne va rien commercialiser avant le printemps 2017. On devine aussi que le prix à payer pour un tel vêtement sera élevé : les fringues de marque sont déjà données, alors si en plus il y a des éléments high-tech à l’intérieur… pas sûr dans ces conditions que le grand public puisse embrasser le monde post-smartphone de Google dans l’immédiat.

Google et Levi’s comptent proposer cette veste en 2017

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos