Et maintenant, Google se met aux textiles connectés. L'entreprise américaine a présenté le projet Jacquard lors de sa conférence I/O. L'idée ? Glisser, lors de la fabrication d'un vêtement, des composants électroniques qui pourront interpréter des gestes en surface puis les transmettre à un terminal.

Les vêtements vont-ils devenir la prochaine extension de notre environnement numérique ? Alors que les objets et accessoires connectés commencent à peine à se démocratiser, Google planche déjà sur l'étape suivante avec les textiles intelligents. C'est ce qu'a dévoilé l'équipe responsable des programmes avancés (ATAP – Advanced Technology And Projects) lors de la conférence I/O.

Baptisé Jacquard, en référence au métier à tisser construit par Joseph Marie Jacquard, ce projet consiste à ajouter des composants électroniques lors de la fabrication du vêtement (en coton, en soie, en polyester…) afin que celui-ci dispose d'une surface interactive qui réagira au toucher. Ainsi, les mouvements pourront être détectés et interprétés, mais aussi transmis à un terminal à proximité (un smartphone, par exemple).

Dans la vidéo de présentation, l'on peut voir que les fils conducteurs utilisés par le projet Jacquard sont tissés de façon à former une grille afin de faciliter la compréhension des gestes sur le tissu. En revanche, les éléments plus conséquents – comme les émetteurs pour communiquer avec un mobile – sont placés dans des endroits plus discrets : dans la doublure d'une veste par exemple, ou sous un bouton.

Si Google a confié le projet Jacquard à l'équipe ATAP, qui s'est distinguée en travaillant sur un téléphone modulaire (projet Ara) et un mobile capable de modéliser son environnement immédiat (projet Tango), la firme de Mountain View est loin d'être la seule à travailler sur les vêtements intelligents. D'autres groupes high-tech sont sur le coup, tout comme les grandes marques de l'industrie du textile.

Début 2014, des universitaires du MIT ont par exemple mis au point une veste connectée qui fait ressentir physiquement au lecteur l'ambiance d'un roman et les émotions des protagonistes. À l'autre bout du monde, au Japon, l'opérateur NTT DoCoMo et une société de chimie ont présenté un t-shirt connecté mesurant l'activité cardiaque, tout comme Intel. Sans parler du polo connecté de Ralph Lauren.

Reste à savoir où va aller le projet Jacquard, qui n'est d'ailleurs pas limité aux vêtements. Les produits de maroquinerie pourraient eux aussi devenir connectés.

S'agit-il d'une simple démonstration technique ou Google veut-il mettre un pied dans l'industrie du textile (après tout, l'entreprise américaine n'est-elle pas déjà en train de s'inviter dans le secteur automobile avec ses voitures autonomes ?). Pour l'heure, Google a eu l'opportunité de s'appuyer sur Levi's, son premier partenaire, pour présenter un jean intelligent.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos