L'adresse lancée par Facebook sur le réseau Tor est maintenant utilisée par plus d'un million d'utilisateurs par mois.

En France et dans de nombreux pays du monde, il n’y a quasiment aucune difficulté pour se connecter à Facebook. Il suffit d’avoir un accès à Internet et d’entrer l’adresse du réseau social. Rien de plus simple. Mais ailleurs dans le monde, il peut être très difficile — voire dangereux– de chercher à se rendre sur le site communautaire de Mark Zuckerberg, à cause de la censure.

C’est en ayant conscience de cette situation qu’un accès sécurisé à ses services via le réseau d’anonymisation Tor, avec une adresse en .onion, a finalement été mis en place par Facebook au mois de novembre 2014, afin que ceux qui se trouvent dans un pays restreignant les libertés individuelles puissent quand même accéder au réseau social en tout discrétion et en sécurité grâce au chiffrement.

Tor Facebook
La structure de l’adresse.

Manifestement, la demande est là : selon les statistiques communiquées par le site communautaire pour le mois d’avril, il y a maintenant plus d’un million de personnes passant par Tor pour accéder au réseau social et discuter avec leurs proches ou les membres de leur communauté. À titre de comparaison, il y avait 525 000 personnes passant par le réseau d’anonymisation en juin 2015.

Les statistiques fournies par Facebook incluent les accès classiques au site (l’adresse www.facebook.com en .onion et sa déclinaison mobile) ainsi que l’application mobile Orbot, qui est un proxy Tor pour Android.

Le réseau Tor permet de masquer sa vraie adresse IP — la plaque d’immatriculation qui sert à identifier le PC ou le terminal — en faisant transiter la liaison par une série de relais, ce qui permet ainsi de camoufler la localisation géographique de l’usager et échapper par conséquent à la surveillance et à la censure que peuvent effectuer les fournisseurs d’accès à Internet sous contrôle étatique.

map-of-the-middle-earth-similar-image-search-for-post-this-is-a-facebook-connections-389502
Facebook, premier réseau social au monde.

Par contre, Tor ne permet pas d’anonymiser les communications ayant lieu sur le réseau social. Facebook est en effet en mesure d’identifier ceux qui se connectent sur sa plateforme, puisqu’il est nécessaire de donner avec sa véritable identité — le site limite drastiquement l’usage des pseudos. En s’authentifiant, l’usager apparaît sur les radars de l’entreprise et ses activités peuvent être enregistrées.

Pour accéder à Facebook via Tor, il faut utiliser l’adresse facebookcorewwwi.onion qui ne fonctionne qu’à travers ce canal-là. Le plus simple est d’utiliser le navigateur Tor Browser Bundle.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés