Amazon vient de lever le voile sur sa nouvelle liseuse électronique, baptisée Oasis. Plus fine et plus compacte, elle est dotée d'un écran renforcé et plus lumineux. Son autonomie est aussi améliorée, grâce à l'étui de l'appareil.

Qu’il paraît loin le temps où Amazon présentait fièrement sa toute première Kindle ! Depuis 2007, le géant du commerce électronique n’a pas ménagé ses efforts pour étoffer sa gamme de liseuses :  DX, Keyboard, Touch, Paperwhite, Fire, Voyage, 7… sans parler de toutes les générations sans nom particulier. En l’espace de huit ans, les modèles n’ont pas manqué.

Cela n’empêche pourtant pas le site du e-commerce de sortir encore et encore de nouvelles versions.

Kindle Oasis

Ainsi, l’entreprise américaine vient de dévoiler une nouvelle mouture de sa liseuse, dénommée Oasis. Disponible en précommande au tarif de 289,99 euros pour une livraison prévue à partir du 27 avril (pour la version WiFi uniquement) et 349,99 euros (pour la version avec la 3G), que propose donc cette énième déclinaison du produit made in Amazon ?

Essentiellement, quatre nouveautés : un poids en net recul par rapport aux autres liseuses de la gamme (131 ou 133 grammes selon la version, 238 ou 240 grammes avec l’étui), un look plus affiné (elle est plus fine et plus compacte que les autres modèles Kindle), un écran présentant une luminosité plus importante et une autonomie prolongée qui lui permet de tenir plusieurs mois.

Un écran plus lumineux et plus solide

Concernant l’écran, la résolution — c’est-à-dire la densité de pixels — ne change pas. C’est toujours du 300 pixels par pouce, comme le Paperwhite et le Voyage. Par contre, il y a ddes modifications à signaler du côté de l’éclairage, en vue d’améliorer encore un peu le confort de la lecture, lorsque la luminosité ambiante est susceptible d’affecter la lisibilité à l’écran.

Kindle Oasis

Le Kindle Oasis utilise désormais 60 % de LED en plus par rapport aux autres moutures de la gamme et s’appuie sur des « réseaux de diffraction cylindriques pour une luminosité plus homogène », explique Amazon, afin d’offrir une « qualité de lecture supérieure quelle que soit la luminosité extérieure ».

Amazon ajoute que l’écran a été durci pour résister davantage aux aléas d’un voyage. L’appareil utilise « une couche de verre chimiquement renforcée associée à un fond de panier (carte constituée de connecteurs reliés par un câblage interne) de 200 microns, aussi fin qu’une feuille d’aluminium », précise ainsi l’entreprise américaine.

Une autonomie doublée

Du côté de l’autonomie, la liseuse Oasis a d’un double système de batterie qui lui offre une capacité de fonctionnement sur plusieurs mois. En fait, l’astuce consiste à doter l’étui d’un emplacement pour une seconde batterie, qui chargera celle du Kindle dès que l’utilisateur la connectera. «  Cette batterie utilise une architecture cellulaire propre qui optimise la puissance et l’énergie », précise Amazon.

Kindle Oasis

En parallèle, ce modèle de Kindle dispose d’un mode de mise en veille prolongée qui doit encore plus limiter la consommation d’énergie quand la liseuse n’est pas utilisée. Un mode bienvenu, car l’Oasis, avec son affichage plus lumineux, tire nécessairement davantage sur la batterie.

L’intérêt de cette autonomie doublée pour le Kindle reste toutefois discutable. Les liseuses électroniques d’Amazon offrent déjà une autonomie de plusieurs semaines, voire d’un mois ou deux, à l’image du Touch 3G ou du Kindle Fire. Rajouter quelques semaines en plus sur un produit qui est déjà capable de fonctionner très longtemps ne constitue pas une priorité particulière, contrairement aux montres connectées par exemple.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés