Une startup suédoise a eu l'idée intéressante de transformer le badge traditionnel en objet numérique.

Le badge est resté pendant longtemps un accessoire de mode ultime, porté fièrement sur les sacs et les vestes lors de concerts ou même de rassemblements politiques. Et même si on a tous dans nos connaissances un inconditionnel qui n’a jamais décroché du petit macaron vintage, force est de constater qu’ils sont aujourd’hui tombés en désuétude. C’était sans compter sur le projet de la startup suédoise Pins Collective, qui espère remettre le badge au goût du jour.

Le pin’s, à l’heure des wearable

Olof Sjöstedt, Fredrik Glans et Helene Hamilton sont les trois créateurs derrière le projet de Pins Collective. En apparence, l’objet créé par la startup ressemble à un badge tout ce qu’il y a de plus normal. Mais celui-ci comporte en fait un écran LCD circulaire de 1,34 pouce et une batterie. Vous vous en doutez sûrement, il sera possible d’afficher des images (et même des GIF animés !) sur le petit écran du premier pin’s numérique.

f3bff5fdd07e77e3273227df85efc341_original

La batterie de ce petit badge de cinq centimètres de diamètre pourra afficher une image statique pendant environ 72 heures, une autonomie qui descendra à deux heures et demie pour une image animée. On pourra la recharger grâce au port Micro SD intégré.

Au niveau connectivité, le pin’s pourra communiquer en Bluetooth avec une application compatible iOS et Android. Sur l’application, il sera possible de customiser entièrement l’objet connecté grâce à un éditeur complet, comprenant des icônes, du texte, des motifs et des effets animés. L’utilisateur pourra également choisir un design parmi une sélection ou utiliser une photo dans leur bibliothèque. Enfin, il sera possible pour les marques et les artistes de partager leurs créations avec la communauté.

pinscollective0

Pins Collective imagine que l’on pourra utiliser son badge de manière traditionnelle, mais qu’il pourrait également servir de mémo à placer sur une porte ou sur un coin de bureau. Les créateurs imaginent qu’il pourrait également servir d’objet promotionnel lors d’une campagne marketing. Toutefois, au prix de 100 dollars à l’unité ou de 130 dollars la paire, le badge réinventé n’est décidément pas aussi abordable que le classique pin’s que s’échangeaient les enfants dans la cour de récré.

La start-up a déjà obtenu plus d’argent qu’elle n’en demandait sur la plateforme de financement participatif Kickstarter. Elle estime que les premières personnes à avoir soutenu le projet devraient recevoir leur badge en février 2017.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos