Pour ses 100 ans, BMW dévoile son idée de la voiture du futur : la Vision Next 100.

Le groupe BMW a été fondé en 1916 et compte bien rappeler que 100 ans plus tard, il est toujours à la pointe de l’innovation. Il est vrai que quand on cause voiture autonome et futur de l’automobile, on pense aujourd’hui à des Tesla ou des Google mais les géants de la route sont loin d’avoir plié devant les nouveaux arrivants. La Vision Next 100 de BMW est pourtant loin d’être un modèle commercialisé — ou commercialisable –, il s’agit plutôt de l’idée de la voiture du futur que se fait le constructeur et vers lequel il va tendre dans les prochaines années.

P90212340_highRes_bmw-vision-next-100-

P90212588_highRes_bmw-group-the-next-1

Évidemment, deux concepts sont au cœur de cette vision : la voiture autonome et l’assistance du conducteur au volant pour éviter au maximum les risques. Côté autonomie, BMW joue la corde du plaisir de conduite et estime que le tout autonome n’est pas ce que veulent ses clients (à condition que conduire ne devienne pas illégal).

C’est pour cela que la conduite autonome n’est qu’un mode nommé Ease sur cette Vision Next 100, mais un mode qui ne fait pas les choses à moitié. Au lieu de laisser le conducteur face à la route, ce qui n’a plus de sens quand on fait confiance à son intelligence artificielle, la Vision Next 100 fait pivoter les sièges et permet à tous les passagers de se faire face, transformant l’habitacle en salon de discussion. L’idée est excellente et on se doute que c’est vers cela que toute l’industrie se tournera à terme, quand la conduite autonome sera fiable.

La deuxième évolution proposée par BMW se passe au niveau du tableau de bord. En fait, il faut imaginer que cet outil n’existe plus. Le postulat, c’est que la technologie permettra demain de s’affranchir d’une grande tablette centrale comme propose Tesla sur ses Model S. On imagine alors les capteurs de la voiture transmettre au pilote des informations par d’autres moyens, que ce soit des projections sur le pare-brise ou des interventions sonores. Nommée Alive Geometry, cette technologie imaginée pour la Vision Next 100 permettra par exemple de repérer les dangers sur la route et d’avertir le conducteur à tout moment. On voit par exemple dans la vidéo un cycliste passer derrière un camion et débouler derrière la voiture qui s’est mise à suivre la position du vélo même quand il a disparu du champ de vision. Malin.

Un cocktail de bonnes idées qui s’intègrent dans une voiture au design typique et décevant pour ce genre de concepts, sorte de vision futuriste à la Minority Report qui n’arrivera jamais. On se demande d’ailleurs pourquoi toutes les concept cars ont un look de science-fiction grand public qui reflète plus ce que notre époque (ou plutôt le début des années 2000) perçoit plus ou moins du futur que ce que pourrait être le futur. Mais bon, après tout, peu importe le flacon… 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés