La surveillance technologique, certains la craignent, d'autres en redemandent. C'est pour ces derniers que Instant a été créée : il s'agit de l'application la plus complète du marché pour surveiller, analyser et visualiser les données de vos activités quotidiennes.

Si vous n’avez aucune crainte de vous surveiller vous-même dans la pure trend du quantified self et que vous cherchez l’interface idéale pour toutes vos données, Instant sur iOS et Android se présente comme une solution à la fois organisée et pratique pour vous.

Vous n’imaginez pas très bien combien de données vous produisez en utilisant votre smartphone ? Gardez Instant quelques jours et vous allez être surpris par tout ce que l’engin peut apprendre de vous en très peu de temps. Nous avons testé pendant un jour le meilleur Big Brother mobile existant.

Début de l’expérience : mercredi 17 février 12h — Fin : jeudi 18, 13h30.

Avant de vous présenter les résultats de ma propre surveillance, quelques éléments de précisions : l’application a une version gratuite, qui ne propose pas de graphique d’une semaine, et une version payante complète. Ici, j’ai testé la version gratuite. Deuxièmement, je l’ai testée sans bracelet connecté et n’ai pas fait beaucoup de sport pendant la période surveillée.

Des graphiques d’utilisation précis

À partir du moment où vous lancez Instant, l’application va essayer de tracker vos moindres mouvements et surveiller toutes les données dont elle peut tirer une information. En particulier la manière dont vous utilisez votre smartphone. Par exemple, elle va recenser les applications lancées et le temps passé sur celle ci pour corréler à votre utilisation des applications, le temps que vous passez sur le téléphone chaque jour et à partir de chaque déverrouillage.

Screenshot_2016-02-18-13-53-40_com.emberify.instant (3)

Objectivement, je ne vois pas ce que je peux tirer de ces graphiques à part l’observation d’une certaine ritualisation de mes usages du téléphone : ma phase d’utilisation la plus longue se situe à mon réveil, où en effet je traîne sur les réseaux sociaux pour lire l’actualité. Par ailleurs, cela explique pourquoi mercredi, je n’ai utilisé mon téléphone que 20 mn depuis le début du test — je l’utilise essentiellement le matin. C’est officiel : je perds trop de temps sur Snapchat et Twitter : breaking news.

Screenshot_2016-02-18-13-53-40_com.emberify.instant

La partie cartographie et activité physique est, je pense, la plus intéressante d’Instant pour les sportifs et/ou les gens qui font attention à leur santé. Problème : ce n’est pas mon cas. Je ne porte pas de bracelet connecté donc l’application n’a pas pu mesurer mon sommeil (et les bracelets le font extrêmement mal de toutes façons). En revanche, le téléphone a utilisé l’accéléromètre pour compter mes pas. J’ai dormi à République avant d’aller au bureau à pieds. J’ai donc marché 24 minutes en une journée. Mon médecin pense que c’est un désastre — moi, ça ne m’intéresse pas. J’ai passé donc 14h au même endroit depuis le début du test. Merci la localisation mais encore une fois, je ne sais pas trop quoi faire de ça.

notre data peut-elle nous intéresser ?

Je savais en faisant le test que la data que j’allais produire n’aurait aucune forme d’intérêt pour moi. En revanche, ce qui m’intéressait, c’était de voir en 24h combien d’informations une application de surveillance de data pouvait obtenir sur moi.

Et on peut dire qu’elle est efficace : en une journée, on peut dresser un portrait robot de mon utilisation de mon mobile, de mes déplacements, de ma santé et surtout de mes habitudes et rituels 2.0. Mais pourquoi faire ça ? Principalement parce que c’est exactement ce que Google ou d’autres services font chaque jour de manière opaque en collectant la data de toutes mes utilisations de ses services en les synthétisant, par exemple, sur Google Now.

Instant est une application assez inutile si vous ne cherchez pas un module central pour regrouper toutes vos données

En conclusion, Instant est assez inutile si vous ne cherchez pas un module central pour regrouper toutes vos données, ce qui pourrait intéresser les porteurs de wearables ou ceux qui aiment se surveiller. Pour les autres, l’expérience aura au moins le mérite de leur rappeler à quel point un smartphone peut être un bon mouchard du quotidien.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés