Un ingénieur de Google a sacrifié son Chromebook Pixel dans sa quête pour tester tous les câbles USB Type-C du marché.

Quand certaines personnes collectionnent les timbres ou les cartes postales, d’autres s’illustrent avec des passions peu communes. C’est le cas par exemple de Benson Leung, un ingénieur de Google qui nourrit un intérêt particulier pour les câbles USB de Type-C. Mais l’homme ne les collectionne pas pour le plaisir, il s’est confié un objectif : tester le maximum de câbles USB-C disponibles sur le marché.

Des câbles mal conçus

Le micro USB reste pour l’instant le format le plus courant, mais l’USB-C est voué à devenir le standard en matière de connectique dans les années à venir. En attendant d’avoir tellement de Type-C à ne plus savoir qu’en faire, il peut être utile à ceux qui possèdent déjà un appareil équipé d’acheter plusieurs câbles. Si ce ne sont les câbles tiers qui manquent, ceux-ci sont parfois très mal conçus comme le note Benson Leung sur Google+ :

« J’en ai eu assez des câbles de constructeurs tiers qui manquent cruellement au respect des standards. »

Ces derniers mois, Leung a testé des dizaines de câbles USB-C sur Amazon. Lors de son dernier test, un câble fabriqué par SurjTech s’est avéré complètement défectueux et a grillé son Chromebook Pixel.

type-C-google

Leung a expliqué que « la fiche GND sur le Type-A est liée à la fiche Vbus sur la prise Type-C. La fiche Vbus sur la prise Type-A est liée au GND sur la prise Type-C. ». Dans des termes moins abstraits, il rajoute que « c’est une bonne recette pour un désastre et j’ai trois pièces d’électroniques HS pour le prouver  ».

L’ingénieur qui est «  très déçu » prévient que ses essais risquent d’être ralentis par la perte de son matériel de test. En attendant, si vous achetez un câble USB-C, vous pouvez consulter les critiques de Leung pour trouver des modèles de qualité qui ne grilleront pas votre machine !

Partager sur les réseaux sociaux