Microsoft a commencé à faire de Windows 10 une mise à jour « recommandée » pour ceux qui sont encore sous Windows 7 ou Windows 8.x. Une façon de convaincre toujours plus d'utilisateurs de sauter le pas.

Windows 10 gagne un niveau. Soucieux de pousser toujours plus d’utilisateurs à adopter son nouveau système d’exploitation, Microsoft a décidé de modifier le niveau d’importance de la mise à jour vers Windows 10. Alors qu’il s’agissait auparavant d’une mise à jour « optionnelle », la firme de Redmond a décidé d’en faire une mise à jour « recommandée ».

Le déploiement n’est toutefois que progressif, et ce n’était pas encore le cas ce mardi midi sur l’un des ordinateurs de la rédaction, sous Windows 8.1 :

Windows10update

La modification de la mise à niveau en mise à jour « recommandée » ne changera pas grand chose pour la plupart des utilisateurs qui se verront simplement proposer l’installation de Windows 10 après le téléchargement des fichiers. Mais pour une partie des consommateurs qui ont paramétré Windows Update pour installer automatiquement les mises à jour recommandées, le changement de niveau de priorité devrait signifier que Windows 10 s’installera tout seul lors du reboot de l’ordinateur.

Microsoft assure qu’un message demandera confirmation avant l’installation, mais il n’est pas certain que ce message s’affiche aussi pour ceux qui demandent l’installation automatique des mises à jour recommandées.

« Nous voulons encourager tout le monde à mettre à jour parce que Windows 10 est le meilleur Windows jamais créé », expliquait Microsoft dans un billet de blog en octobre dernier, qui détaillait sa stratégie de déploiement. « Après une mise à jour, vous pouvez facilement revenir vers votre version précédente de Windows dans les 31 jours, si vous le choisissez » (il suffit d’aller dans les Paramètres > Mise à jour et sécurité).

Selon Microsoft, déjà plus de 200 millions d’appareils seraient sous Windows 10. Une fois la transition réalisée, les particuliers perdent le contrôle sur les mises à jour, puisque ces dernières sont alors automatiquement téléchargées et installées, ce qui permet à Microsoft d’imposer toute modification future de son système d’exploitation.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés