L'UFC-Que Choisir rapporte qu'un client du Crédit Agricole aurait été prié d'aller ouvrir un compte ailleurs, pour la seule raison qu'il exigeait d'avoir une carte de paiement sans NFC.

Peut-on faire désactiver la fonction de paiement sans contact NFC de sa carte bancaire, lorsque l’on craint que des escrocs ne prélèvent indûment quelques paiements non sollicités, voire dupliquent discrètement la carte bancaire en collectant tous les identifiants utiles dans le métro bondé (ce qui est censé ne plus être possible) ? Selon la CNIL, il doit être possible de demander la désactivation de toute puce RFID qui lie à l’identifiant du porteur (sauf si c’est absolument nécessaire pour le service lui-même, comme le Pass Navigo). Mais en pratique, il peut être difficile d’obtenir la désactivation de la puce NFC auprès de la banque.

Ainsi l’UFC-Que Choisir raconte l’histoire d’un client du Crédit Agricole, qui avait d’abord demandé sans succès à la CNIL qu’elle oblige la banque à lui fournir une carte non-NFC. Dans un deuxième temps, le client avait demandé que le Crédit Agricole désactive la fonction de paiement sans contact sur sa carte VISA. Mais selon l’association de consommateurs, « pour toute réponse, la banque a mis son client à la porte, le sommant de restituer tous ses moyens de paiement ».

visa-nfc

Selon le site CBanque, seule La Banque Postale proposerait encore des cartes de paiement sans NFC, le « sans contact » n’étant proposé qu’en option gratuite. D’autres banques comme la Société Générale et sa filiale Boursorama Banque proposent une activation et une désactivation à distance, par le client lui-même qui peut choisir l’état de la fonction depuis son smartphone. D’autres enfin, et c’est théoriquement le cas du Crédit Agricole, proposent en principe des cartes sans NFC. Mais entre la théorie et la pratique, il y a un grand pas.

À défaut d’obtenir gain des cause, les clients inquiets pourront toujours s’équiper d’un étui anti-NFC, qui fait office de cage de Faraday. Selon un article de 01Net de 2014, la Banque de France inquiète d’un possible scandale sur le manque de sécurité des cartes de paiement sans contact aurait exigé que les banques se dotent d’un stock d’étuis de protection, à hauteur de 10 % des cartes NFC en circulation.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés