Officiellement le système Philips Hue se base sur le protocole ouvert Zigbee pour s'assurer que toutes les ampoules connectées compatibles puissent communiquer ensemble, quelle que soit leur marque. Mais une mise à jour du Hue Bridge a pour effet de rendre inutilisables les ampoules communicantes qui ne sont pas vendues par Philips.

Le système Philips Hue est un de nos gadgets domotiques préférés chez Numerama. Nous l’avions mis en bonne place dans notre guide d’achat sur les objets connectés, et lui avions consacré un dossier sur les différentes utilités de la plateforme de gestion d’ampoules connectées, qui ne sert pas qu’à choisir l’ambiance lumineuse de son choix dans le salon.

Mais Philips vient de porter un coup dur à la réputation de son système. Plusieurs clients ont en effet découvert que les ampoules connectées de marques concurrentes qu’ils avaient achetées, qui fonctionnaient parfaitement bien avec le Hue Bridge 2.0 de Philips, n’étaient plus reconnues par le système depuis une mise à jour du firmware déployée progressivement depuis novembre.

osram-lightify

Le système Philips Hue et ses ampoules sont censés exploiter le protocole ZigBee Light Link établi par plusieurs industriels du secteur pour s’assurer que les ampoules connectées des uns soient compatibles avec les systèmes de communication des autres. General Electric (GE), Osram, Greenwave ou Philips font ainsi partie de ceux qui avaient participé à l’élaboration du protocole qui établit un réseau sans fil en P2P pour faire communiquer les différents objets entre eux. Les équipes de Philips s’assuraient même de cette compatibilité.

Vers un recul de Philips ?

Mais très certainement pour s’assurer que les clients n’achèteraient que des ampoules Philips et rien d’autre, le constructeur a visiblement décidé de porter atteinte au protocole, en y ajoutant par mise à jour du firmware (imposée lors du reboot du bridge) une surcouche propriétaire qui s’assure indirectement que les ampoules utilisées sont bien des ampoules Philips Hue et non pas, par exemple, des Osram Lightify.

Devant le tollé, Philips pourrait cependant renoncer à cette décision digne d’un autre âge. Le site spécialisé Home-Assistant.io remarque en effet que Philips avait ajouté une FAQ sur son site qui expliquait que « bien que le système Philips Hue est basé sur des technologies ouvertes, nous ne sommes pas capables de nous assurer que tous les produits basés sur d’autres marques son testés et pleinement interopérables avec toutes nos mises à jour de logiciels ». Or la FAQ a été supprimée du site officiel.

Philips y assumait le fait que les mises à jour de firmwares pouvaient rendre les ampoules de ses concurrents indétectables par le Hue Bridge, et conseillait donc d’acheter des ampoules Philips Hue ou certifiés « Frients of Hue ».

La FAQ supprimée par Philips
La FAQ supprimée par Philips

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés