Apple annonce la publication open source du langage de programmation Swift, respectant ainsi sa promesse faite lors de la conférence WWDC 2015.

Apple a respecté son engagement. Six mois après la tenue de la Worldwide Developers Conference à San Francisco, la firme de Cupertino a libéré le code source du langage de programmation Swift, afin que chacun puisse s’en emparer et, surtout, permettre à la communauté des développeurs de proposer des améliorations afin de l’optimiser et de suggérer de nouvelles fonctionnalités.

C’est pendant l’été que l’entreprise américaine a annoncé son intention de libérer Swift, précisant qu’elle le ferait lorsque sa deuxième version sera prête. À l’époque, la société rêvait déjà de le voir se répandre sur d’autres systèmes d’exploitation, avec le secret espoir de l’imposer comme un langage incontournable. « Nous pensons qu’il serait formidable pour Swift de figurer sur toutes vos plateformes favorites », écrivait-elle.

Et pour faire de Swift un langage inévitable, il faut faire en sorte que celui-ci puisse être appris par un maximum de personnes. Et sa simplicité est justement l’un des aspects mis en avant par Craig Federighi, le vice-président sénior en charge du logiciel chez Apple. « La puissance et la simplicité d’usage de Swift vont amener une nouvelle génération à se lancer dans la programmation », a-t-il lâché au moment de l’annonce.

C’est un tel langage expressif qui est une excellente façon d’introduire toutes sortes de concepts de programmation.

Craig Federighi explique d’ailleurs qu’il voit dans Swift un langage qui peut être largement enseigné. À Ars Technica, il explique que sa société travaille avec de nombreux professeurs qui ont manifesté de l’intérêt pour Swift. « C’est un tel langage expressif qui est une excellente façon d’introduire toutes sortes de concepts de programmation », a-t-il fait observer.

Swift est également censé combler les lacunes de l’Objective C, qui est omniprésent sur les systèmes d’exploitation de l’entreprise américaine, comme Mac OS X et sa déclinaison pour mobile (iOS). L’arrivée de Swift pose évidemment la question de savoir quel sera le destin de l’Objective C dans la stratégie d’Apple, dans la mesure où le nouveau langage du groupe est présenté avec que des avantages.

swift-screen-hero

Craig Federighi s’est voulu rassurant. Questionné par The Next Web, il a indiqué que la firme continuerait de soutenir Objective C pour elle-même et pour la communauté des développeurs. « Nous pensons qu’Objective C reste un bon langage, et Apple a une implication dans des millions de lignes au sein de l’Objective C, et cela ne va pas changer ».

Crédit photo de la une : Splitshire

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés