Apple prévoit de placer son langage de programmation Swift en open source, lorsque sa deuxième version sera prête.

Qui a dit qu'Apple n'avait que faire du mouvement open source ? L'entreprise américaine a beau avoir bâti son empire sur la fermeture de son écosystème, il lui arrive parfois de faire preuve d'une ouverture inattendue. Ainsi, presque quatre ans après avoir placé les sources du codec ALAC (Apple Lossless Audio Codec) sous licence libre, voilà que la firme de Cupertino s'apprête à recommencer avec Swift.

C'est à l'occasion du salon WWDC 2015 que le groupe a annoncé la nouvelle. D'ici la fin de l'année, le langage de programmation conçu par ses soins (et dévoilé lors de l'édition précédente de la conférence) sera proposé sous une licence open source en même temps que la publication de sa deuxième version. Cette ouverture concerne en particulier le code du compilateur et les bibliothèques.

Swift est considéré comme un langage comblant des lacunes de l'Objective C, qui est très présent dans les systèmes d'exploitation d'Apple comme Mac OS X et sa déclinaison pour mobile (iOS). Il n'est d'ailleurs pas impossible qu'il finisse par le remplacer à plus ou moins long terme.

Apple, évidemment, ne fait pas cette ouverture par pure bonté d'âme. Pour la société, il s'agit aussi de se donner les moyens de démocratiser son langage de programmation en incitant les développeurs à s'en emparer, en donnant les moyens à Swift de se répandre sur d'autres plateformes. "Nous pensons qu'il serait formidable pour Swift de figurer sur toutes vos plateformes favorites", écrit le groupe.

Outre la possibilité pour les informaticiens de compiler des programmes pour OS X, iOS mais aussi Linux, l'on peut présumer que Swift pourra aussi s'inviter chez le rival de toujours d'Apple : Microsoft. C'est en tout cas le sens que la firme de Cupertino donne à son message, en souhaitant la disponibilité de son langage de programmation sur un maximum de plateformes.

Et afin que Swift se montre aussi utile que possible aux développeurs, le groupe se dit prêt à prendre en compte leurs suggestions afin de l'améliorer. Celles-ci seront "encouragées", écrit Apple, qui espère bien que les programmeurs partageront son enthousiasme. "Nous sommes impatients de voir les opportunités qu'un Swift open source va créer pour notre secteur".

Quoiqu'il en soit, la démarche suivie par la firme de Cupertino fait écho à celle initiée à la mi-novembre par Microsoft, lorsque a été annoncée le passage à l'open source du framework .NET.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés