Le CNRS et la Société Française de Physique organisent le 20 mars une nuit des ondes gravitationnelles afin de présenter plus en détail cette découverte scientifique majeure.

Les ondes gravitationnelles vous fascinent ou vous souhaitez simplement mieux comprendre ce phénomène ? Sachez que vous pourrez en savoir plus sur cette récente découverte scientifique lors de la nuit des ondes gravitationnelles, qui aura lieu le lundi 20 mars dans toute la France, sous l’égide du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et la Société Française de Physique.

Théorisées il y a cent ans par Albert Einstein dans le cadre de la relativité générale, les ondes gravitationnelles correspondent à des oscillations de la courbure de l’espace-temps. Pour faire une analogie facile à comprendre, elles se propagent un peu comme des vagues qui s’étendent à la surface d’un lac lorsqu’on y jette une pierre.

eau-goutte-onde-vague-ondulation
CC Rudy van der Veen

Sauf qu’à la différence des ondulations de l’eau, les ondes gravitationnelles déferlent à la vitesse de la lumière et sont très difficiles à repérer, du fait de la très faible intensité de la gravitation. Il a donc fallu un évènement exceptionnel, à savoir la fusion de deux trous noirs à une vitesse égale aux deux tiers de la vitesse de la lumière, pour percevoir pour la première fois ces vibrations cosmiques.

Finalement, c’est le 15 septembre 2015, un peu avant midi, que les premières ondes gravitationnelles ont été formellement détectées par une équipe internationale, mais ce n’est que le 11 février 2016 que la nouvelle a été portée à la connaissance du public. Une deuxième détection, survenue le 26 septembre 2015, a été confirmée le 15 juin 2016.

ligo
CC Prachatai

Pour en savoir plus, rendez-vous donc à la nuit des ondes gravitationnelles. Celle-ci se déroulera simultanément dans 12 villes françaises : Annecy, Bordeaux, Dunkerque, Limoges, Lyon, Marseille, Lille, Nancy, Nice, Orléans, Paris et Strasbourg. Et si jamais vous êtes en Italie, sachez que l’évènement se tiendra aussi dans deux communes transalpines, Cascina et Florence.

Un espace dédié est disponible sur le site du CNRS pour connaître le programme de la soirée, avec entre autres une conférence scientifique, une visite en direct de l’expérience Virgo en Italie (un interféromètre ayant pour but de détecter des ondes gravitationnelles) depuis la salle de contrôle, une table ronde/débat  « Science et Cinéma : la relativité au cinéma » autour d’extraits de films.

« Aucune connaissance scientifique préalable n’est requise », tient à préciser le CNRS. Bref, venez comme vous êtes, que vous ayez un gros bagage en science, soyez un amateur éclairé ou bien un simple curieux désirant en savoir plus. Et si vous n’avez pas la possibilité de vous rendre dans l’une des villes liées à l’évènement, sachez qu’une diffusion par webcast sera proposée ; l’adresse sera fournie directement sur le site dédié.

Partager sur les réseaux sociaux