21 ans après sa sortie, Sonic 3D Blast va avoir droit à une version Director's Cut. Celle-ci est conçue par l'un de ses développeurs d'origine, visiblement soucieux d'améliorer le jeu malgré le passage des décennies.

On pourra difficilement appeler ça un Remaster, puisque ce n’est pas vraiment officiel. Il n’empêche, Jon Burton, fondateur du studio Traveller’s Tales, s’est mis en tête d’offrir une seconde jeunesse à Sonic 3D Blast, épisode mal noté et décrié de la célèbre franchise de Sega en raison de ses nombreux problèmes de gameplay.

21 ans après sa sortie le jeu de plateforme sorti à l’époque sur Mega Drive, Saturn et Windows aura droit à une version Director’s Cut pensée pour corriger les nombreux défauts critiqués durant toutes ces années.

Rectifier le tir

«  C’est quelque chose que je fais sur mon temps libre, pour le fun, et qui n’a rien à voir avec Sega  » souligne Jon Burton, ne manquant pas de remercier ceux qui suivent sa passion. Décidé à rectifier le tir pour faire de Sonic 3D Blast ce qu’il aurait dû être, l’intéressé a un plan de travail en tête, bien qu’il ne manque pas de préciser qu’il ne pourra pas rendre le jeu plus beau.

En bref, son travail consiste à modifier le code pour rendre le titre plus jouable (ce qui implique l’intégration de nouveaux mouvements, une modification de l’inertie et une amélioration du feeling général et de la sensation de vitesse). Il l’agrémente aussi de fonctionnalités prévues initialement ou non (exemples : un éditeur de niveaux, la possibilité de sauvegarder, des réglages pour l’affichage).

Autant dire que Jon Burton, conscient de la déception suscitée par Sonic 3D Blast — ou Sonic 3D Flickies’ Island –, a comme une envie de faire plaisir aux fans avec ce patch à destination des émulateurs. Via sa chaîne YouTube, il a montré une vidéo de gameplay montrant les avancées effectuées en matière de contrôle et de précision. On y voit un hérisson bleu beaucoup plus docile et vif, soit davantage apte à offrir du plaisir quand on l’incarne. Une initiative louable et reflétant un désir de ne pas rester sur un échec. Même bien des années plus tard.

Partager sur les réseaux sociaux