L'humanité a inventé l'écriture, puis les emojis. Le Museum of Modern Art de New York immortalise cette étape symbolique de l'élévation de l'humanité en intégrant à ses collections les tous premiers émojis.

La toute première proposition d’un pack d’emojis vient de la Nippon Telegraph and Telephone (NTT), une société japonaise de téléphonie pour laquelle travaillait le créateur des emojis, Shigetaka Kurita, en 1999.

La société nippone a fait don du premier set d’emojis jamais conçu au MoMA de New York, afin que les premières planches de ce qui deviendra un phénomène planétaire rejoignent les chefs d’œuvres de l’art moderne hébergés par le musée.

emoji
Shigetaka Kurita / MoMA

Les icônes, alors contenues dans une définition de 12 pixels par 12, étaient destinées à peupler l’i-mode, une plateforme internet des débuts de la mobilité que s’apprêtait à déployer la NTT. À la suite du succès de l’internet mobile, les symboles sont devenus massivement utilisés au Japon. Et ils sont ensuite devenus mondialisés en 2010, lorsque l’Unicode Consortium pris la responsabilité de normaliser ces émoticônes nippones.

Aujourd’hui, ils sont le phénomène linguistique le plus marquant de ces dernières années, à la fois linguistique et culturel. Les emojis ont désormais marqué la culture et le langage durablement, engendrant d’ailleurs quelques soucis de communication. Il est donc tout naturel que la première version des emojis rejoignent un musée.

1-6fabm83wmahw8kktpui-rw

Le MoMA va recevoir les premières versions du logiciel et des fichiers numériques qui ont accueilli les premiers symboles et que l’institution conservera précieusement. Comme elle peut déjà conserver dans ses murs les fichiers de Ray Tomlinson, l’inventeur de l’e-mail et de l’arobase. Paul Galloway, le conservateur du musée, appelle déjà la liste de symboles « un modeste chef-d’œuvre.  »

Si vous souhaitez raffiner votre usage de l’emoji, nous avons fait la liste des émoticônes les plus populaires.

À lire sur Numerama : Emojis, smileys, kaomojis japonais  : petit répertoire de la cyber-linguistique

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés