Netflix semble être parvenu à mettre fin à l'utilisation sur son service des VPN et autres services qui permettaient d'accéder à des catalogues étrangers. Depuis, les entreprises qui s'étaient spécialisées dans le détournement du système de géolocalisation ferment ou arnaquent manifestement les internautes.

Quand Netflix a décidé d’aller au front contre les VPN, nombreux étaient les sceptiques qui expliquaient que l’entreprise ne pourrait guère lutter contre les services de VPN toujours prompt à détourner les règles qu’on leur imposerait. Mais moins d’un an après cette entrée en conflit tonitruante avec les fournisseurs de VPN qui permettaient aux internautes du monde entier d’accéder à des catalogues streaming plus riches que le leur, il est plutôt clair que la société a remporté la bataille.

En effet, en cette rentrée, de nombreuses sociétés qui promettaient de ne jamais abandonner le combat contre Netflix et son blocage commencent à fermer, ou à se retirer de la course. Laissant le porte-monnaie des internautes qui avaient souscrit à des abonnements à ces services allégé de quelques dizaines de dollars.

Netflix, en interdisant les VPN, devait rassurer Hollywood et les ayants droits sur sa capacité à garder le contrôle sur les contenus. En prouvant que la société a pu déjouer les connexions via proxies, Netflix montre ainsi patte blanche à une industrie toujours méfiante à son égard.

Parmi les sociétés qui prétendaient pouvoir défier le service de SVoD, certaines ont déjà sorti le drapeau blanc, comme UFlix. Cette société australienne a laissé tomber son service de VPN pour Netflix, se fendant d’un billet de blog dans lequel la société explique : « chaque fois que nous configurons un nouveau réseau ou trouvons un palliatif, il est bloqué dans l’heure ». Le ton de la société a bien changé depuis le printemps, où elle déclarait « ne jamais se retirer, ne jamais renoncer  ».

unblock-us-best-smart-dns-proxy-review-in-uk-for-2015
Unblock Us, 2015

Une autre société populaire, Unblock Us, semble également avoir renoncé mais de manière plus silencieuse. La société n’a jamais informé ses clients avoir arrêté son service pour Netflix, ni même expliqué qu’elle ne pouvait pas poursuivre son offre pour Netflix. Elle a seulement totalement refait son site, qui désormais ne mentionne plus la plateforme de streaming. Alors qu’en 2015, il mentionnait Netflix comme une de ses cibles pour le déblocage.

Face aux plaintes de ses abonnées, Unblock Us joue le mutisme. La société a supprimé toutes les publications Facebook concernant Netflix sur son profil. Et ses clients se retrouvent à parler dans le vide lorsqu’ils adressent leur plainte sur les réseaux sociaux.

Certaines sociétés, comme la turque Getflix, prétendent toujours offrir la possibilité d’accéder au catalogue du géant de la SVoD. Getflix a par ailleurs informé CBC qu’elle travaillait à une solution de déblocage permanent que Netflix ne pourrait pas combattre. Mais la solution tarde à venir et les clients de Getflix ne sont guère mieux logés que ceux des autres VPN.

En réalité, il semblerait que le business relativement juteux de déblocage des catalogues Netflix soit plus ou moins de l’histoire ancienne. La société a véritablement réussi son bras de fer avec les VPN, sans que personne ne sache exactement comment elle parvient à une telle performance en matière de blocage.

Les clients se résignent face à des services qui soit jouent la tromperie et le mutisme, soit avouent plus modestement avoir perdu. Le temps des VPN sur Netflix est terminé et il faut désormais attendre que la société parvienne enfin à imposer ses licences mondiales aux ayants-droits ; un autre champ de bataille sur lequel le géant rouge aura certainement plus de difficultés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés