Depuis quelques heures, les serveurs de Pokémon Go semblent inaccessibles. Un groupe de pirates a revendiqué une attaque DDoS.

C’était couru d’avance : un jeu aussi populaire que Pokémon Go ne pouvait qu’attiser la curiosité des hackers en herbe. Et il semblerait que les problèmes de connexion rencontrés ce samedi par les joueurs soient le fait d’une attaque DDoS, par déni de service. Elle consiste à multiplier les requêtes sur un serveur jusqu’à la surcharge en vue de le faire tomber.

Aucun message n’a été officiellement publié par Niantic mais un groupe nommé PoodleCorp a revendiqué l’attaque sur Twitter. De notre côté, confirmons l’impossibilité de se connecter depuis 15h environ. Depuis le lancement du jeu, la stabilité des serveurs de Niantic était un problème mais on ne peut pas blâmer les développeurs qui, pour sûr, ne s’attendaient pas à ce que leur jeu soient un succès aussi massif.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés