L'application Stolen vient de fermer après une courte existence. L'application qui permettait de boursicoter des comptes Twitter de manière factice n'était pas au goût de tous.

Stolen, c’était court, mais intense. Si vous n’avez pas suivi, l’application disponible uniquement sur invitation (et sur iOS) permettait d’acheter et de vendre des comptes Twitter, sur un système proche de la bourse. Plus un compte était acheté, plus il prenait de la valeur et tout l’intérêt du jeu, c’était de faire de la spéculation sur les comptes qui allaient prendre de la valeur. Évidemment, tout était factice avec du faux argent sauf les comptes Twitter qui étaient renseignés par l’API du réseau social. Une sorte de mélange entre réalité et jeu qui pouvait rapidement mettre mal à l’aise, d’autant que vous pouviez attribuer un pseudo public aux comptes que vous possédiez.

Ce n’est donc pas une surprise qu’un tel cocktail ait fait des remous, jusqu’à l’explosion. Rapide : aujourd’hui, après seulement quelques semaines d’existence, Stolen annonce sur son compte Twitter sa fermeture.

Il faut dire que l’application n’avait pas prévu plusieurs choses évidentes sur un concept de ce genre, et notamment la possibilité pour les utilisateurs ne faisant pas partie du jeu d’enlever leur profil de Stolen. Une fonctionnalité qui a été ajoutée après la sortie, tout comme l’effacement complet des surnoms attribués aux profils, mais trop tard, le mal était fait. Sous une pluie de critiques sérieuses, y compris de Katherine  M. Clark, une congresswoman du Massachusetts, les développeurs n’ont pas voulu se battre.

Difficile d’imaginer un futur pour Stolen : au fond, si l’application remplaçait les comptes Twitter par quoi que ce soit d’autres, elle n’aurait pas vraiment d’intérêt. Si nous y avons pris goût, ce n’est pas pour son gameplay inexistant, mais pour les interactions sociales sur le vrai Twitter que l’application déclenchait.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés