David Cann, inventeur d'un robot de téléprésence, s'est fait un joli coup de communication en se faisant remplacer au Web Summit de Dublin par l'un de ses robots.

Alors que Mike Schroepfer, directeur technique de Facebook, a annoncé la « téléportation virtuelle » par Oculus Rift d’ici 2030 en marge du Web Summit de Dublin, un entrepreneur a décidé de tester l’ubiquité physique et bien réelle. David Cann, CEO de Double Robotics, a assisté au Web Summit depuis la Californie, grâce à un robot de téléprésence de sa fabrication.

Unknown-7

Composé de roues motorisées, d’une tige réglable et d’un iPad, l’appareil permet d’avoir une présence physique à distance, bien plus concrète et palpable qu’une simple conférence sur Skype. Son inventeur assure en avoir déjà vendu 5 000, principalement dans le domaine du business et de l’éducation. L’iPad permet à l’utilisateur de voir et d’entendre à la place du robot, mais aussi d’interagir par vidéo avec d’autres personnes grâce aux enceintes intégrées. Dans un salon bondé comme le Web Summit, David Cann a dû avoir tout de même un peu de mal à se faire entendre.

En plus, il lui faut de la batterie et un réseau Wi-Fi correct et stable, ce qui n’est pas la chose la plus aisée à trouver dans une conférence, même dédiée aux nouvelles technologies. Ces problèmes en font un engin bien plus adapté au monde de l’entreprise. D’ailleurs, le Double est vendu 2 500 dollars par Double Robotics, ce qui n’en fait clairement pas un outil accessible à n’importe quel particulier. Qui sait, peut-être que dans quelques années vous arriverez à convaincre votre patron de remplacer votre présence par un tel engin et vous pourrez enfin travailler depuis votre lit.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés