Julian Assange doit apprécier la nouvelle. Le parquet suédois vient de classer sans suite l'enquête judiciaire le visant.

L’horizon judiciaire de Julian Assange vient de s’éclaircir ce vendredi 19 mai. En effet, le parquet suédois vient de classer sans suite l’enquête le visant, fait savoir Michaël Szadkowski, journaliste au Monde dans un message publié sur Twitter. Le fondateur de WikiLeaks faisait l’objet depuis plusieurs années d’une plainte l’accusant d’avoir commis une agression sexuelle en Suède.

Dénonçant un coup monté, Julian Assange s’est réfugié en 2012 dans l’ambassade d’équateur à Londres. Il n’a pas pu en sortir depuis puisque la police britannique surveille constamment l’enceinte diplomatique afin de pouvoir exécuter le mandat d’arrêt européen le ciblant. Mais pour le père de WikiLeaks, une extradition vers la Suède pourrait ensuite le conduire aux États-Unis.

Outre-Atlantique, l’Australien de 45 ans fait l’objet d’une accusation pénale pour espionnage et divulgation de documents militaires et diplomatiques confidentiels. Il a en effet relayé les informations récupérées par Chelsea Manning en 2010 sur les guerres des États-Unis en Irak et en Afghanistan. Mais tout n’est pas encore réglé. L’avocat Carl Gardner note qu’il est encore recherché pour une infraction en Angleterre.

Pas sûr, dans ces conditions, qu’il puisse sortir prochainement de l’ambassade.

Partager sur les réseaux sociaux