Quelles sont les propositions de Yannick Jadot, candidat d'Europe Écologie Les Verts, en matière de numérique, de tech et de nouvelle économie ? Retrouvez-les ici, actualisées tout au long de la campagne, en attendant le premier tour de l'élection présidentielle, le 23 avril 2017.

Candidat d’Europe Écologie Les Verts (EELV) pour l’élection présidentielle de 2017 depuis sa nette victoire à la primaire organisée par son parti, Yannick Jadot a enfin présenté mercredi 11 janvier les grandes lignes du programme qu’il défendra tout au long de la campagne.

Fort de 76 propositions, le projet porté par Yannick Jadot laisse évidemment une très large place à la question environnementale. Cependant, le candidat écologiste est loin d’avoir fait l’impasse sur les autres sujets qui peuvent préoccuper les Français. Ainsi, le programme contient un certain nombre de pistes sur les nouvelles technologies et le numérique.

Investissement

Yannick Jadot tient à « orienter l’épargne vers le capital-risque des entreprises innovantes, ancrées dans la transition numérique ».

Le candidat EELV défend également l’adoption « d’un plan d’investissement de 600 milliards d’euros par an, financé par la Banque européenne d’investissement et les banques nationales d’investissement, garanti ou racheté par la Banque centrale européenne, avec 4 priorités », dont le numérique.

Géants de la tech

Yannick Jadot veut « stopper l’évasion et construire l’harmonisation fiscale, garantir la transparence et imposer le reporting pays par pays pour lutter contre l’évasion fiscale, et que chaque entreprise paie des impôts là où elle gagne de l’argent ». Il ne cite pas les géants du net directement, mais on devine en filigrane qu’ils pourront faire partie des sociétés touchées par cette nouvelle politique.

Il ajoute qu’il faut « renforcer la lutte contre l’évasion fiscale » à travers « le droit de la société civile  de saisir le parquet national financier  pour les cas d’évasions fiscales ».

Transformation numérique

Yannick Jadot annonce la création d’un ministère de la Transformation numérique qui sera rattaché directement au Premier ministre. Son rôle sera « d’impulser et garantir la transversalité de la mutation à conduire, de l’école à l’entreprise, de la culture aux services publics ».

Droit à la déconnexion

Yannick Jadot est pour « généraliser le droit automatique à la déconnexion ».

Recyclage et durabilité

Le candidat écologiste annonce un plan de lutte contre l’obsolescence programmée des produits, en fixant par exemple la durée de garantie minimale à cinq ans pour l’électroménager, s’il est élu à l’Élysée.

Afin d’accompagner les entreprises à privilégier le recyclage et la durabilité d’un produit, Yannick Jadot propose de moduler la TVA selon l’éco-conception, la réparabilité, la réutilisation et le recyclage d’un bien manufacturé. À cela, le candidat EELV plaide pour la création d’une filière pour traiter les déchets électroniques.

decharge-dechet-pollution
CC Emmet

Nanotechnologies

Yannick Jadot est favorable à un contrôle strict l’homologation des nanotechnologies, sans plus de précision. Cette proposition est regroupée dans l’item « Préserver notre santé en luttant contre les pollutions ».

Usages du numérique

Yannick Jadot inscrira « les usages du numérique dans l’ensemble du parcours scolaire, de la maternelle aux études supérieures », s’il est élu.

Le candidat veut également lutter contre la publicité à destination des jeunes. Il propose « d’interdire la publicité télévisée destinée aux enfants et supprimer les publicités sur tous les supports lors des programmes jeunesse », ce qui pourrait potentiellement concerner les plateformes en ligne, comme YouTube ou Dailymotion.

Neutralité du net

Yannick Jadot veut « garantir la neutralité des réseaux ».

internet-reseau-ethernet-connexion
CC Martinelle

Partager sur les réseaux sociaux