En couvrant la troisième Nuit Debout grâce à Periscope, un anonyme a pu rassembler jusqu'à 80 000 personnes sur son flux vidéo « pour faire avancer la démocratie, en discutant et faire avancer les choses ».

«  Rémy Buisine, vous êtes fou ! Je vous suivais sur Periscope depuis mon écran de téléphone et je voulais venir vous voir, vous m’avez donné envie de venir !  ». Tels sont les mots d’un passant qui s’est déplacé de Montreuil jusqu’à la place de la République ce dimanche à 23h30.

Celui-ci ne sera pas le seul puisqu’au fil de la soirée, de nombreuses autres personnes se retrouveront à cet endroit, reconnaissant s’être déplacées à cause de cet étonnant direct sur Periscope, une application qui permet à chacun de retransmettre en live ce qu’il voit à partir de son smartphone.

Mais qui est Rémy Buisine ? Un particulier travaillant dans la communication et qui s’est retrouvé à faire un direct sur Periscope pendant près de quatre heures, en rassemblant au plus fort de la diffusion jusqu’à 80 000 téléspectateurs. Comment est-il arrivé à réunir autant de personnes ? Grâce au bouche à oreille mais surtout à tous les retweets de personnalités politiques impliquées dans le mouvement comme Caroline de Haas, suivi par plus de 22 000 personnes sur Twitter.

Mais ce n’est pas là son seul exploit, puisque l’intéressé a aussi incité de nombreux Parisiens à faire le déplacement jusqu’à République, certains allant jusqu’à le féliciter.

IMG_1216

Mais qu’est-ce que la Nuit Debout ? Tout part d’un rassemblement d’une centaine de personnes sur la Place de la République après la manifestation contre la loi du travail du jeudi 31 mars. La nuit qui suit rassemble tellement de monde que les organisateurs renommeront le 1er avril, 32 mars, comme une continuité, le prolongement d’une journée et d’une nuit où les gens se sont réveillés. Deux nuits plus tard, ces opérations nocturnes rassemblent des milliers de personnes et encore plus sur Periscope en ce dimanche soir.

Avec son live retransmis par téléphone, Rémy Buisine a voulu faire vivre la troisième Nuit Debout à ceux qui n’ont pas eu l’opportunité de faire le déplacement.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec les directs sur Periscope, sachez qu’il s’agit d’un service un peu fourre-tout dans lequel n’importe qui peut s’improviser « caméraman » ou « reporter » afin de témoigner en vidéo d’un évènement qui est en train de se dérouler. Mais c’est aussi une application qui a pu jouer des tours à certaines personnalités, comme le footballeur Serge Aurier, qui s’est fait piéger lors d’une session de questions / réponses.

je souhaite rendre compte d’un mouvement qui me touche et je veux montrer ce qui se passe derrière

Rémy Buisine dit être là pour montrer la réalité du mouvement, qui dure depuis 80 heures. « Je ne suis pas dans un acte de militantisme, je souhaite rendre compte d’un mouvement qui me touche et je veux montrer ce qui se passe derrière » raconte-t-il, le téléphone à la main, allant à la rencontre des personnes qui « occupent » la place de la République depuis des jours, des vendeurs de livres aux simples badauds.

Ce Periscope est d’autant plus poignant qu’il témoigne aussi d’un l’élan de solidarité, à l’image de ce jeune homme, un certain Valentin, qui s’est présenté spontanément à Rémy Buisine au cours de la soirée pour lui prêter une batterie de secours. « Tu m’as permis de continuer », lui confiera-t-il.

Une chose est sûre, grâce à cette retransmission sur Periscope, Rémy Buisine a redoré le blason de l’application mobile, dont la réputation a récemment souffert des scandales et autres polémiques qui ont pu émerger ces derniers temps sur la futilité des contenus qui étaient dévoilés en vidéo depuis sa création.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés