Le piratage, et plus encore le recel de copies piratées, loin d'être des actes anodins, sont répréhensibles par la Loi. Ainsi "Rémi" en a fait les frais, et se confie dans une interview.

Bien entendu le P2P permet de partager tout types de données, y compris piratées. Mais on ne peut lui imputer le comportement de certains utilisateurs. Rémi, prénom donné pour garder son anonymat, a pendant deux années piraté, puis revendu des copies piratées via la Poste. Un commerce lucratif, a tel point que l’histoire s’est finie devant les tribunaux.

JeuxVideo.com a réalisé une interview de ce jeune étudiant, qui sans être démagogue, fait la part des choses, et revient sur les deux années passées de galère et de pressions.

Lire l’interview

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés