Le FBI pourrait bien dans quelques mois partir à la chasse des pirates sur les réseaux Peer-to-Peer. Un projet de loi déposé jeudi dernier sur le bureau du Congrès américain donnerait en effet pouvoir aux agents du bureau fédéral d'enquêter sur les atteintes au droit d'auteur.

Le Piracy Deterrence and Education Act of 2003 (que l’on pourrait traduire comme « Loi de dissuasion et d’éducation face au piratage ») veut faire du FBI un organisme majeur dans la lutte contre les réseaux P2P, avec lequel collaboreraient en première ligne les RIAA (pour la musique) et MPAA (les films).

Concrètement, le FBI pourrait établir une sorte de document type avec son cachet, que ces associations s’empresseront d’adresser aux plus actifs des piratins. Une collaboration entre les fournisseurs d’accès à Internet et les défenseurs de droits d’auteur serait également encouragée depuis le bureau fédéral.

Le gouvernement aurait également un rôle plus important dans cette guerre du copyright. Le Ministère de la Justice pourrait employer des agents spécifiquement formés au hacking et à la traque des pirates, et des campagnes d’éducation sur l’intérêt du droit d’auteur pourraient être mises en route…

Mais tout cela est bien sûr suspendu à un vote du Congrès et étant donné le flou du projet de loi sur certains points, notamment concernant le rôle exact du FBI, ça n’est sans doute pas gagné.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés