Vous êtes déjà des milliers a avoir vibré sur Ratiatum au rythme des écrits riches en suspens et émotions de notre ami Boogieplayer. Et bien ce cher et très talentueux Boogieplayer redevient aujourd'hui le Mathieu Pasquini de son état civil pour vous proposer son roman, le fruit d'années d'écriture, imprimé en un volumineux 464 pages... Attention, chef d'âoeuvre.

Vous avez probablement déjà lu Au Nom du Bot, un premier roman dédié de manière rhétorique au peer-to-peer et à ses différents acteurs, et entièrement écris au fil des mois sur notre forum. Les anciens savent, tant il a marqué les esprits au delà même de Ratiatum, qu’il y a et y aura un « avant-Au nom du Bot », et un après…

« Le Père de l’Homme », le véritable roman de Boogieplayer, est donc tout simplement son œuvre et la concrétisation du rêve d’être publié au delà d’Internet, au sein des librairies et au bruit des pages tournées sous l’éclairage discret d’une lampe de chevet. On y retrouve tout ce qui fait le succès de sa plume grâce à laquelle on ne lit pas l’histoire : on la vit.

Certains y verront un comparatif réducteur, mais il y a dans l’écriture de Boogieplayer la force, l’originalité et la vivacité des meilleurs écrits de Bernard Werber.

Mais trève de présentations qui pourraient vous apparaître trop élogieuses, la meilleure manière d’en vérifier la sincérité est certainement d’en lire au moins les premières pages en cliquant sur ce lien, puis de poursuivre si vous le souhaitez la lecture en commandant un exemplaire du livre directement chez son éditeur :

http://www.publibook.com/librairies/publibook/ouvrages.php?id=1386
(ou dans n’importe quelle librairie par son n° ISBN : 274831675-4)

Vous ferez au moins 3 heureux : vous-même pour le plaisir pris à lire, Boogieplayer pour voir son travail récompensé, et Ratiatum, pour avoir prouvé que le P2P allait au delà du piratage tribal.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés