Google favoriserait-il le piratage ? Une vidéo montre comment se servir du moteur de recherche pour trouver des contenus de toute sorte, de manière illégale et sans passer par le peer-to-peer.

Kimmy Ruska, un américain de 21 ans, a publié une vidéo montrant comment télécharger gratuitement de la musique, des jeux, ou des films bien plus vite que les réseaux de peer-to-peer grâce à … une simple recherche sur Google ou Yahoo.

La vidéo, qui a été vue par plus de 430.000 internautes, a vite été retirée de YouTube – on comprend aisément pourquoi – mais est toujours consultable sur King Nutter.

L’astuce réside dans l’algorithme utilisé pour effectuer la recherche. Il a en effet pour but de cibler les serveurs des campus universitaires américains que de nombreux étudiants utilisent pour partager de la musique avec leurs camarades.

Pour cela, il se sert du fait que la plupart des dossiers de ce type contiennent les mots « index.of » dans leur répertoire. Il suffit ensuite de déterminer quel type de fichier l’on souhaite trouver (MP3, MP4, AVI, etc), d’entrer le nom du fichier cherché de manière connectée (avec des points ou underscores), puis d’exclure les pages HTML, HTM, etc, de la recherche. Ce qui donne par exemple : intitle : »index.of » (MP3|MP4|AVI) No.one.knows -html -htm -php – asp -cf -jsp

Ruska propose même de fabriquer son petit moteur de recherche fait maison en ajoutant le résultat de la recherche en marque page, puis en entrant un mot clé servant d’entrée de référence, enfin en remplaçant le morceau que vous cherchiez dans l’URL par %s. De la sorte, il ne reste plus qu’à taper par exemple « musique No one Knows » dans la barre de navigation pour que la recherche se lance.

« La formule a pour but de trouver les pages Web qui contiennent une liste de fichiers incluant le mot MP3 » explique Matt Cutts, l’ingénieur chargé de la qualité des résultats sur Google. « Mais rien ne garantit qu’une telle recherche trouve des fichiers de musique, de nombreuses pages pouvant contenir le mot sans donner pour autant accès au contenu musical ».

Il n’empêche qu’il suffit de la tester pour n’avoir aucune difficulté à vite trouver des résultats. Conscient de ce détournement, l’IFPI a envoyé « de nombreuses lettres d’avertissement » au moteur de recherche, et assure qu’il « n’hésitera pas à mener des actions juridiques« .

Mais est-ce le but d’un moteur de recherche de lutter contre le piratage ? La juridiction européenne tend à pencher vers cette option, avec des projets de loi visant à responsabiliser les fournisseurs de service Internet. Les moteurs auront donc tout intérêt à empêcher ce genre de d’utilisation frauduleuse comme ils avaient pu le faire avec les recherches de MP3.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés