Verre à moitié plein, verre à moitié vide. Comme attendu ce matin, EMI a effectivement annoncé en début d'après-midi qu'il abandonnait les DRM sur l'ensemble de son catalogue. Une excellente nouvelle. Mais ce seulement dans le cadre d'une offre Premium qui voit le prix des chansons augmenter de 30 %. Moins bien.

Mise à jour : Contrairement à ce que nous écrivions, le format Premium en 256 kbps sera en AAC et non en MP3 comme nous le pensions. Il s’agit donc bien d’une amélioration de qualité, mais le support du AAC étant beaucoup moins répandu que le MP3, l’objectif de simplicité et d’interopérabilité sera difficile à remplir

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés