Il est fini, le temps innocent où les réseaux P2P se créaient pour le simple bien-être de l'internet mondial. Même les acteurs étiquetés "open-source" se professionnalisent et succombent aux règles du marché. Placé en difficulté par sa propre famille, BitTorrent a décidé de racheter l'un de ses principaux concurrents, µTorrent...

Le spécialiste TorrentFreak l'avait placé meilleur logiciel BitTorrent en avril dernier. Reconnu pour sa légèreté et la qualité de son code source, µTorrent est très rapidement devenu l'un des clients BitTorrent les plus utilisés et les plus téléchargés, y compris sur Ratiatum. Mais ça n'est pas parce que l'on est open-source et que l'on crée un logiciel de "geek" que l'on est totalement désintéressé financièrement. Déjà cette année, le créateur de µTorrent Ludvig Strigeus s'était laissé séduire par l'appel de nos frenchies de PeerFactor, qui ont employé ses services pour concevoir leur application héritée de l'association Retspan.

En fin de semaine dernière, BitTorrent Inc., la société créée par l'inventeur de BitTorrent et par un ancien cadre de Yahoo, a annoncé l'acquisition de µTorrent. Bram Cohen a ainsi reconnu les mérites du code source de Ludvig Strigeus et de la légèreté de son interface utilisateur. L'acquisition vise à ré-exploiter ce code, non pas pour les applications BitTorrent sur ordinateur, mais pour les systèmes embarqués sur les téléviseurs, téléphones mobiles ou autres appareils qui demandent un code extrêmement optimisé. L'application µTorrent pour bureau continuera cependant à être développée. L'acquisition vise en réalité moins à obtenir une technologie qui était de toute façon accessible par les joies de l'open-source (Mise à jour : µTorrent n'était pas open-source, merci à nos lecteurs qui nous l'ont rappelé) qu'à acheter un concurrent potentiel pour gagner des parts de marché face à un troisième acteur rempli d'ambition : Azureus.

Le Français exilé aux États-Unis vient de lancer une première mouture de son service commercial Zudeo. Azureus a soulevé 20 millions de dollars pour concurrencer la plate-forme de vidéo à la demande que Bram Cohen et Ashwin Navin doivent proposer avec BitTorrent. Il leur faudra réussir à convertir leur base utilisateurs vers leurs services commerciaux, ce qui sera sans aucun doute l'étape la plus difficile pour les deux acteurs. En s'offrant µTorrent, BitTorrent acquiert une base de plusieurs millions d'utilisateurs supplémentaires, ce qui lui permet de s'approcher d'un Azureus qui surpasse BitTorrent en terme de popularité.

Le problème pour les deux sociétés reste cependant le même : y a-t-il véritablement un marché à prendre pour l'exploitation commerciale de BitTorrent ? A l'heure actuelle, le mystère reste entier.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés