Le président de l'Autorité de régulation des communications et des postes (Arcep) a nommé Patrick Puges pour apporter une expertise technique à la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR). Un ingénieur, ancien directeur technique de Wanadoo, qui travaille depuis près de 40 ans pour France Télécom / Orange.

C'est le dernier nom qu'il manquait. Il est tombé jeudi soir, à la veille de la publication du décret permettant l'entrée en vigueur de la loi Renseignement. Le président de l'Arcep Sébastien Soriano, lui-même désigné par François Hollande, a choisi de nommer Patrick Puges comme personnalité qualifiée qui doit apporter son expertise technique à la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR).

C'est lui qui, avec l'aide d'ingénieurs qui devraient être recrutés, aura en charge d'examiner "avec un soin particulier" l'algorithme des très controversées boîtes noires censées détecter les comportements de terroristes potentiels sur internet.

Patrick Puges a fait toute sa carrière chez France Télécom / Orange, comme en témoigne la biographie publiée par l'Arcep qui rappelle qu'il a notamment été le directeur technique de Wanadoo, l'ancien nom commercial de l'accès à internet par France Télécom. Un profil dont la compétence technique paraît incontestable, qui peut aussi sans doute rassurer le gouvernement sur son "sens des responsabilités". Patrick Puges est bercé depuis près de 40 ans dans la culture d'une ancienne entreprise publique, toujours détenue à 25 % par l'Etat, qui doit nécessairement conjuguer ses intérêts industriels avec les intérêts de l'Etat actionnaire.

Sa biographie officielle :

Ancien élève de l’école Polytechnique, Ingénieur des télécommunications, Patrick Puges a démarré sa carrière en 1978 au CCETT (centre commun d’Etudes de Télévision et de Télécommunications), un centre de R&D commun à France Télécom et TDF. En novembre 1983, il intègre la direction technique de Transpac (la filiale de France Télécom en charge du déploiement des réseaux d’entreprise pour les grands clients), où il est notamment en charge des activités de normalisation internationale. En 1999, Patrick Puges est nommé directeur technique de Transpac. En octobre 2002, il prend les fonctions de directeur technique de Wanadoo (la filiale internet de France Télécom) et de la division services des communications résidentiels de France Télécom. Depuis août 2006, il exerce les fonctions de directeur du support technique aux marchés émergents au sein de la division Innovation, Marketing & Technologies de France Télécom.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés