Le régulateur des télécommunications vient d'autoriser Orange à mener des tests sur la 5G dans la commune de Belfort. L'opérateur prévoit de fournir cette nouvelle norme de téléphonie à ses clients à partir de 2019.

Cette fois, c'est parti ! La 5G peut dès à présent être expérimentée dans l'Hexagone. L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) vient en effet d'accorder cette semaine à l'opérateur Orange l'autorisation de conduire des tests sur la prochaine génération du standard de la téléphonie mobile, qui offrira des débits jusqu'à 100 fois plus véloces que ceux fournis par la 4G.

Le test que conduira Orange en France sera limitée dans le temps et dans l'espace. En effet, celle-ci se déroulera dans la commune de Belfort (Franche-Comté, dans l'est du pays) et s'achèvera fin 2016. Elle s'inscrit en outre dans le cadre du projet mmMagic qui, détaille l'ARCEP, vise à "étudier  les conditions d'utilisation par la 5G de bandes de fréquences dites «millimétriques», entre 6 GHz et 100 GHz".

"Ces fréquences très hautes sont encore inutilisées par les réseaux mobiles actuels et représentent un enjeu majeur pour atteindre les objectifs de performance attendus par la 5G. A cet égard, la recherche de fréquences 5G harmonisées mondialement dans cette gamme sera lancée au lendemain de la Conférence mondiale des radiocommunications de novembre 2015", ajoute le gendarme des télécoms.

L'industrie des télécommunications, à l'image d'Orange, s'accorde à dire que la 5G sera accessible au grand public aux alentours de 2020.

( photo : CC BY-NC-SA Orange France )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés