Le 118 712 d'Orange, qui permet aux internautes de rechercher des numéros dans l'annuaire ou d'être trouvés à partir d'un numéro, est entré dans la liste des sites qui font le plus l'objet d'une demande de droit à l'oubli auprès de Google.

Le prestataire d'annuaires 118 712 édité par Orange est entré ces derniers jours parmi les sites qui font le plus l'objet de demandes de "droits à l'oubli" chez Google. Le Français a fait son entrée en 9ème position des sites dont des internautes demandent la suppression de résultats, avec près de 3 000 URL supprimées lorsque les internautes recherchent le nom de la personne qui demande à bénéficier de son "droit à l'oubli".

Le 118 712 est ainsi le seul site non-Américain, avec l'Allemand Yasni, à faire partie des 10 sites les plus sujets à la procédure de censure imposée en Europe par la Cour de justice de l'Union européenne, depuis son arrêt Google Spain de mai 2014. Le site le plus visé est Facebook, suivi par Profile Engine qui compile les informations de multiples sources. Plus étonnant, le site Groups.google.com qui archive les discussions sur les newsgroups arrive en troisième position :

Le domaine annuaire.118712.fr cité par Google est celui utilisé par le prestataire pour afficher les résultats de son annuaire classique, et de son annuaire inversé qui permet de retrouver le nom du titulaire d'une ligne téléphonique. Dans ses mentions légales, Orange indique que "conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux données vous concernant, ainsi qu'un droit d'opposition, pour des motifs légitimes, au traitement de ces données". Il ajoute que "vous pouvez l'exercer en nous contactant", mais sans fournir clairement le lien vers le formulaire permettant de se désinscrire de l'annuaire. Un manque de clarté qui lui vaut sûrement de figurer dans le palmarès des sites les plus "censurés" par Google à la demande des utilisateurs concernés.

Sur près de 310 000 demandes de droits à l'oubli reçues à ce jour par Google, 64 615 proviennent de France,  le pays depuis lequel les internautes utilisent le plus cette prérogative.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés