Google propose désormais à ceux qui envoient massivement des courriels d'obtenir des statistiques sur le sort qui leur est réservé par Gmail, en particulier par les filtres anti-spam.

Google a annoncé jeudi le lancement d'un nouveau service dédié aux entreprises qui envoient massivement des e-mails à leurs clients, mais pour des motifs parfaitement légitimes tels que l'envoi de newsletters, de factures, d'alertes, etc. Sur le même modèle que les célèbre Webmaster Tools utilisés par les spécialistes du SEO pour mieux anticiper les problèmes de référencement dans le moteur de recherche, les Postmaster Tools de Gmail permettront à ceux qui envoient des e-mails en grande quantité d'avoir des statistiques précises sur le devenir de leurs envois.

Postmaster Tools est présenté pour l'instant comme un outil permettant aux entreprises d'éviter de voir leurs courriels tomber dans les faux positifs des filtres anti-spam de Gmail. Le service livre actuellement aux expéditeurs des données sur le taux d'e-mails déclarés comme spam par l'utilisateur, sur la réputation du domaine ou de l'adresse IP utilisées (même si vous n'envoyez pas de spam, le fait d'utiliser le même serveur qu'un spammeur peut porter préjudice), ou encore sur le pourcentage d'e-mails reçus d'un domaine authentifiés par SPF, DKIM ou DMARC, pour détecter les éventuels spoofing. L'outil montre aussi la part de trafic chiffré avec TLS entre les serveurs d'envoi et de réception, et des statistiques sur les messages d'erreurs renvoyés par les services. 

A terme, le service pourrait aussi devenir d'une grande aide marketing pour s'assurer que les e-mails envoyés soient bien lus, et améliorer la qualité des envois. A l'instar de ce que peut proposer un Mailchimp et bien d'autres prestataires d'envois d'e-mails massifs, Postmaster Tools pourrait ainsi permettre à ceux qui réalisent des campagnes d'envois massifs d'obtenir des statistiques précises en retour, sur le nombre de mails lus par les utilisateurs, le temps qu'ils passent dessus, le nombre de clics,… mais aussi, ce que ne peuvent pas offrir les services tiers, des indications telles que le nombre de fois qu'un e-mail a mis à la poubelle. Google utiliserait alors sa connaissance de la boîte aux lettres pour donner des indications précises à l'expéditeur sur le sort réservé à ses courriers, et l'aider à s'améliorer.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés