Le cabinet IDC a publié une étude sur le marché des réseaux locaux sans fil (WLAN), qui marquent une progression de 7,4 % sur un an. Ce sont les réseaux WiFi à la norme 802.11ac qui poussent la demande, puisque les points d'accès compatibles avec ce standard officiellement approuvé par l'IEEE en janvier 2014 représenterait déjà 26,5 % des ventes, et 39 % du chiffre d'affaires. Le marché total du WiFi dépasse désormais les 1,2 milliards de dollars par trimestre, dont près de la moitié réalisés par le seul Cisco.

Utilisant une bande de fréquences de 5170 MHz à 5835 MHz ("bande des 5 Ghz"), le 802.11ac offre des débits théoriques jusqu'à 1,3 Gbps par canaux, avec la possibilité de combiner les canaux pour atteindre au total 7 Gbps. C'est un gain très important par rapport au 802.11n normalisé en 2009, qui permettait d'atteindre un débit théorique de 300 Mbits. 

Selon IDC, le 802.11ac est adopté à un rythme plus élevé que ne l'avait été en son temps le 802.11n, qui était la première norme à utiliser en partie la bande des 5 Ghz. "Les principales raisons derrière cette tendance sont notamment un processus de ratification plus rapide, un prix agressif pour les points d'accès en 802.11ac avec peu ou pas de supplément de prix par rapport au 802.11n, et les bénéfices inhérents au 802.11ac", analyse le cabinet.

Et le progrès en matière de WLAN ne sont pas prêts de s'arrêter, puisque la roadmap du groupe de travail 802.11 de l'IEEE est déjà pleine jusqu'en 2019.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés